Le Paris Saint-Germain pouvait plonger définitivement la dépression en cas de défaite dimanche soir contre l’Olympique Lyonnais et laisser ainsi l’AS Monaco s’envoler en tête de Ligue 1. Après l’ouverture du score de Lacazette en tout début de rencontre les craintes se confirmaient, mais un homme a décidé que les choses n’allaient pas se passer comme ça : Javier Pastore. Élu homme du match par la rédaction de Foot Mercato, l’Argentin a été délicieux sur la pelouse du Parc des Princes et a délivré deux passes décisives pour permettre à ses partenaires de remporter ce choc (2-1). Une prestation qui a notamment beaucoup plu à Pierre Ménès, chroniqueur de Canal+, qui sera d’ailleurs de retour très prochainement sur le plateau du CFC.

« On était curieux d’assister aux retrouvailles entre le PSG et le Parc des Princes après le désastre de Barcelone. La question était aussi de savoir si Lyon allait tenir après son intense partie face à la Roma jeudi. Le début de match a été très difficile pour les Parisiens, qui ne parvenaient pas à enchaîner deux passes, bien pressés par des Lyonnais plutôt en forme (…) Mais si le champion de France s’en est sorti, c’est par la grâce d’un seul joueur : Javier Pastore. Il a délivré deux passes décisives magnifiques à Rabiot et Draxler dans le premier acte qui ont permis à son équipe de prendre l’avantage et de s’imposer. (…) Je n’ai pas été emballé par le coaching d’Emery, qui a fait entrer Matuidi à la place de Draxler. C’est symptomatique des problèmes de confiance que connait le PSG actuellement. Quoi qu’il en soit, les Parisiens sont toujours à trois points de Monaco. Ils n’ont plus qu’à espérer un faux pas du leader, qui a encore deux matchs de Ligue des Champions à disputer. Voire peut-être quatre ou cinq… », a analysé Pierre Ménès sur son blog.