« Un jour, je le trouverai hors d’un terrain de foot, et je lui casserai la gueule ». Cette phrase, tirée d’un livre du journaliste Rob Beasley, n’est autre que celle prononcée par José Mourinho à l’attention d’Arsène Wenger. Le Special One, qui n’a jamais porté l’Alsacien dans son cœur, serait ainsi prêt à en venir aux mains pour régler ses comptes.

Interrogé à ce propos en conférence de presse, l’entraîneur d’Arsenal a préféré esquiver : « Je n’ai pas lu ce livre, et je ne le lirai probablement jamais, donc je n’ai rien à commenter. Moi, je parle de football, voilà pourquoi je n’ai pas un côté destructeur. Je suis plus constructif que ça, et je n’ai aucun commentaire à faire là-dessus car je me concentre uniquement sur le match de demain », a-t-il déclaré, relayé par le Daily Mirror.