« Le héros du derby de la douleur ». Amine Harit (20 ans) réalise des premiers pas remarqués sous la tunique de Schalke 04, mais c’est sa prestation lors du derby de la Ruhr contre le Borussia Dortmund (4-4, 13e journée de Bundesliga), le week-end dernier, qui commence à le propulser au rang d’idole du public de la Veltins Arena. Buteur quelques minutes après son entrée en jeu, le milieu de terrain a fini la partie touché après une faute de Gonzalo Castro, mais a tenu son rang jusqu’au bout. « Ce derby restera dans l’histoire ! Bien que je ne pouvais pas courir correctement dans les dernières minutes, j’étais au moins un élément de plus en attaque », glissait-il à l’issue de la partie.

Un don de soi qui a forcément plu du côté de Gelsenkirchen. D’autant que l’ancien Nantais - 81% de passes réussies - ajoute des statistiques à ses copies correctes sur le pré. Après son nouveau but ce week-end, contre Cologne (2-2, 14e journée de BL), il compte désormais 2 réalisations et 2 passes décisives au compteur en championnat, participant ainsi activement au très bon début de saison des siens, troisièmes au classement après quatorze journées, à seulement sept points du leader, le Bayern Munich. Des chiffres qui en disent long sur son adaptation réussie au sein de son nouvel environnement.

Goretzka, Tedesco, Heidel : ils sont tous fous d’Harit !

Son association avec Max Meyer dans l’entrejeu fait des étincelles. Ses partenaires sont sous le charme. Leon Goretzka (22 ans), cadre de Schalke annoncé un peu partout en Europe à six mois de la fin de son contrat, a expliqué à Kicker que celui qui a choisi de représenter le Maroc (2 sélections) étonne en interne. « Il a aussi très bien joué contre Cologne, mais pas seulement à cause de son but. Il fait exactement ce qu’il veut avec le ballon. Amine est un joueur qui a des facilités en un contre un, il peut facilement éliminer un, deux ou parfois trois joueurs et nous fait souvent du bien », a salué l’international allemand (12 sélections, 6 buts) dans les colonnes du média allemand.

Domenico Tedesco, coach forcément ravi, a encensé son n° 20, lui demandant toujours plus. « Nous avons beaucoup de joueurs qui construisent le jeu de l’équipe. Amine est assurément l’un d’eux. Il est très bon et il est toujours en progrès. C’est un jeune très prometteur qui a une énorme marge de progression », a confié le jeune technicien à la trajectoire fulgurante. Le manager sportif Christian Heidel a conscience du joli coup réalisé cet été, imaginant que l’addition aurait pu être bien plus salée au regard de ses performances récentes. « Si nous devions l’acheter maintenant, il faudrait mettre un zéro de plus », a-t-il lancé à Kicker au sujet du joueur acheté pour 8 M€. Tout Schalke 04 se frotte déjà les mains des débuts d’Amine Harit. Pourvu que ça dure !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10