Les dernières saisons de Franck Ribéry au Bayern Munich sont marquées plus par ses blessures que par ses exploits sur le rectangle vert. Pourtant, l’ancien Marseillais n’abdique pas et est une nouvelle fois en train de revenir dans une bonne forme pour le retour de la Ligue des Champions. « Je suis très satisfait, je travaille bien, je fais beaucoup de musculation, je fais des exercices de stabilité », a expliqué l’ailier international français dans les colonnes de Kicker.

Mais cette année, tout n’est pas rose en Bavière. Même si la formation de Robert Lewandowski a récupéré sa place de leader de Bundesliga (avec trois points d’avance et un match d’avance), elle n’a pas franchement brillé en Ligue des Champions pour le moment. Et surtout, suite à la défaite face au Paris Saint-Germain au Parc des Princes (0-3), Carlo Ancelotti a été démis de ses fonctions étant remplacé de façon intérimaire par Willy Sagnol puis définitivement jusqu’à la fin de saison par un ancien de la maison : Jupp Heynckes.

Vers une fin de carrière en 2019 ?

La dernière fois que le Bayern Munich a remporté la Ligue des Champions, Heynckes était aux commandes et c’est peu dire que Franck Ribéry est ravi de le retrouver. « Quand nous nous sommes rencontrés pour la première fois (depuis son retour, ndlr) à Säbener Strasse, nous sommes tombés dans les bras. C’est une relation privilégiée, confidentielle, proche, sincère, il était responsable de me rendre si bon en 2013. Je suis très content de son retour, il sait ce que je peux faire. Il donne confiance aux joueurs, nous parle souvent, il a insufflé une nouvelle vie aux troupes et a soudé l’équipe. Je veux terminer ma carrière au Bayern, si je peux », a expliqué le Français.

Pourtant, son contrat se terminera en Bavière au 30 juin 2019 et pour le moment des renégociations de contrat ne semblent pas être à l’ordre du jour. Se pourrait-il alors qu’en 2019 (Ribéry aura alors 36 ans) le glas de sa carrière sonne ? C’est tout à fait possible et cela semble plaire au Tricolore qui aura alors fait le bonheur du FCB (en 2019) douze années. Une longévité incroyable au plus haut niveau, enfin, si Ribéry arrive à se remettre de toutes ses blessures.