Cette fois, il ne doit pas se rater. Sacré champion d’Europe en 2016 avec le Portugal, Renato Sanches (21 ans) avait surfé sur son sacre continental pour rejoindre les rangs du Bayern Munich. Pour attirer le Golden Boy 2016, le géant allemand n’avait d’ailleurs pas hésité à payer près de 40 M€ à Benfica. Malheureusement pour le milieu de terrain, son expérience en Bundesliga a rapidement viré au cauchemar. Très peu utilisé (6 titularisations), le Lusitanien avait dû s’exiler un an seulement après son arrivée en Bavière.

Prêté à Swansea, un club où la pression est censée être moins grande, Renato Sanches espérait se relancer. Ce fut pire. Avec seulement douze apparitions en Premier League, l’international portugais s’est enfoncé au Pays de Galles. Et le seul souvenir notable qu’en gardent certains supporters des Swans est cette passe envoyée directement en touche face à Chelsea. Revenu au Bayern, le natif de Lisbonne a bien cru refaire ses valises direction Paris où des rumeurs l’envoyaient en compagnie du latéral gauche espagnol Juan Bernat. Au final, le Lusitanien n’est pas parti.

Niko Kovac prend soin de Renato Sanches

L’occasion pour lui d’avoir une nouvelle opportunité de s’imposer à Munich. Il pourra en tout cas compter sur son nouvel entraîneur Niko Kovac. « Si un joueur vient d’un pays étranger, avec une autre culture et un environnement différent, je ne peux pas attendre de lui qu’il s’adapte très rapidement. Il va jouer beaucoup de matches pour le Bayern cette saison. (...) Je vais essayer de le façonner, je suis impatient de le voir à l’oeuvre. Il a des qualités que vous ne voyez pas souvent en Bundesliga. J’espère qu’il va accepter de se battre et qu’il triomphera enfin », a déclaré le technicien croate. Et ce n’est pas le Lisboète qui dira le contraire.

Interrogé par le média officiel du Bayern, le joueur a réitéré ses envies de prouver enfin sa valeur. « Quand je suis arrivé en Allemagne, j’étais content parce que c’est un grand club et je suis heureux de jouer ici. N’importe quel joueur aimerait être à ma place et jouer ici. Je suis très honoré d’être ici à nouveau (après son prêt à Swansea). Je me sens bien cette année, je suis préparé à jouer ici. Jouer au Bayern est une grande expérience et je suis fier de représenter ce club. Je suis content d’avoir un nouveau coach. Je suis heureux d’avoir une nouvelle opportunité pour montrer mon travail, je sens qu’il pousse ses joueurs et cette saison, je vais répondre aux attentes. Mon objectif, c’est de jouer ici et d’y rester aussi longtemps que possible. Il ne me reste qu’à travailler et à donner le meilleur de moi-même. » Au travail donc, d’autant que Kovac n’a toujours pas fait appel à ses services après deux journées de championnat.