« Niko Kovac n’est plus l’entraîneur du Bayern Munich. C’est ce que Uli Hoeneß, président du FC Bayern, Karl-Heinz Rummenigge, PDG du FC Bayern, et Hasan Salihamidžić, directeur sportif du FC Bayern, ont convenu d’un commun accord avec Niko Kovac ce dimanche. » Dimanche dernier, le Bayern Munich annonçait l’éviction soudaine de Niko Kovac, quelques heures après la gifle reçue à Francfort (5-1). Une décision prise d’un commun accord précisait ainsi la direction du club bavarois. En parallèle, le Bayern intronisait un des adjoints de Kovac, Hansi Flick, sur le banc. Ce dernier devait assurer l’intérim en attendant l’arrivée d’un technicien renommé.

Mais les premiers matchs de l’ère Flick ont peut-être donné des idées aux dirigeants du champion d’Allemagne... Victorieux 2-0 en Ligue des champions face à l’Olympiakos, le Bayern a enchaîné samedi soir par un succès éclatant (4-0) face au Borussia Dortmund. Deux victoires probantes qui offrent une certaine quiétude à la formation bavaroise avant la trêve internationale. Car ces derniers jours furent très animés en Bavière... Interrogé par ZDF à l’issue du match face au BVB, le président Uli Hoeness a livré ses vérités sur le départ de Niko Kovac mais aussi sur l’avenir d’Hansi Flick. Une intervention présidentielle riche en enseignements.

Uli Hoeness encense "Hansi" Flick

« C’est vrai, il y a eu des joueurs au sein de l’équipe qui ont réclamé le départ de l’entraîneur. Alors la direction a réagi en conséquence, » a ainsi confié l’homme fort du Bayern. Avant de se pencher sur le successeur de Kovac qui semble avoir fédéré tout le vestiaire bavarois en un temps record. « Après une semaine aussi exceptionnelle avec deux victoires convaincantes, on ne peut pas dire que "Hansi" Flick sera renvoyé et que nous aurons quelqu’un pour les prochains mois, » a commenté le président du club allemand. Conforté, Hansi Flick sait déjà qu’il poursuivra son intérim sur le banc jusqu’à la fin de la saison. Très apprécié des joueurs, le principal protagoniste a réussi à insuffler une nouvelle dynamique au Bayern en un temps record.

Ses préceptes de jeu semblent avoir été bien assimilés par l’ensemble du groupe. Des arguments qui plaident logiquement en sa faveur alors que les noms de Thomas Tuchel et Erik ten Hag reviennent avec insistance pour la saison prochaine. Et sur ce dossier brûlant de l’entraîneur, Uli Hoeness a joué cartes sur table. Parmi les futurs candidats, il ne faudra pas négliger la candidature d’un certain... Hansi Flick ! Car pour le dirigeant allemand, le Bayern doit considérer la candidature du technicien intérimaire. « Au cours des discussions qui doivent avoir lieu dans les prochaines semaines, nous commencerons certainement par discuter avec "Hansi" Flick, » précise ainsi Hoeness. Offrant encore un peu plus de crédit à l’ancien adjoint de Kovac. Un soutien présidentiel susceptible de redistribuer les cartes pour l’été prochain ? Affaire à suivre...