Kicker assurait il y a quelques jours que Manchester United et le Paris SG étaient toujours sur les traces de Robert Lewandowski (30 ans). Il faut dire que le buteur du Bayern Munich a encore réalisé une saison de haute volée, avec un titre de champion d’Allemagne et la couronne de meilleur artificier en Bundesliga (22 réalisations) en attendant la finale de Coupe ce samedi contre le RB Leipzig. Mais s’il a parfois par le passé émis le souhait d’aller voir ailleurs, le Polonais semble, comme il l’expliquait déjà en décembre, s’être ravisé.

Dans un entretien accordé à Przeglad Sportowy au pays, le natif de Varsovie s’est montré clair sur ses intentions. « Nous avons eu une réunion, en fait, les négociations ne font que commencer. (...) Pour le moment, les deux parties ont indiqué qu’elles souhaitaient prolonger le contrat et que nous reviendrions sur le sujet après la fin de la saison, puisque nous avons encore la finale de la Coupe d’Allemagne à l’horizon. Il y aura du temps pour des conversations concrètes. C’est vraiment tout ce que je peux dire à ce sujet », a-t-il lâché avant de poursuivre.

« Depuis mon arrivée à Munich, c’est mon meilleur moment au club »

« N’oubliez pas que je suis toujours lié par un contrat de deux ans avec le Bayern. Ce n’est pas que je vais bientôt m’asseoir et choisir un nouveau club. De plus, je joue dans une équipe qui est au sommet, alors il n’y a vraiment pas beaucoup de possibilités si je voulais rejoindre une équipe aussi forte. Je suis heureux à Munich, j’ai aussi des projets collectifs. J’attends calmement ce qui va se passer », a-t-il expliqué, dévoilant que, contrairement à il y a quelques mois, les relations avec ses supérieurs hiérarchiques s’étaient améliorées.

« Je peux dire que je n’ai jamais eu d’aussi bons contacts avec les patrons du Bayern qu’aujourd’hui. Depuis mon arrivée à Munich, c’est mon meilleur moment au club », a lancé l’homme aux 38 buts et 13 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison, pas franchement effrayé par la reconstruction qui s’annonce en Bavière après les départs de Franck Ribéry, Rafinha ou Arjen Robben. « Il y aura beaucoup de changements à Munich. Une époque se termine. L’équipe a besoin de renforts et nous savons déjà qu’il y aura du sang frais dans le groupe, et, donc, une soif de victoire supplémentaire », a-t-il conclu. Lewy n’attend visiblement que ça !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10