Ce samedi 24 octobre 2015 restera dans l’histoire du Bayern Munich. Quelques jours après sa désillusion en Ligue des Champions sur la pelouse d’Arsenal (2-0), le club allemand a obtenu sa 1000e victoire en championnat en venant à bout de Cologne ce samedi après-midi pour le compte de la 10e journée de Bundesliga (4-0). Un succès historique pour les hommes de Pep Guardiola qui ont largement dominé Anthony Modeste et les siens dans une rencontre riche en buts.

Et c’est Arjen Robben qui offrait le premier frisson de la rencontre à l’Allianz Arena. Après un bon travail de Coman côté droit, le Néerlandais reprenait le cuir de volée et obligeait Horn à se déployer (7e). Quelques minutes plus tard, c’est Müller qui allait se mettre en évidence. Sur une remise parfaite de Lewandowski, l’attaquant allemand se retrouvait seul face au portier adverse mais sa tentative était parfaitement captée (11e). L’ouverture du score se faisait sentir. Après quelques occasions de part et d’autre, le Bayern Munich prenait l’avantage grâce à Arjen Robben. Pour son grand retour à la compétition, le Néerlandais profitait d’un centre contré de Müller pour récupérer le cuir et battre le portier de Cologne de près (1-0, 35e). La machine était enfin lancée et le Bayern faisait le break dans la foulée. Après un excellent travail de Kingsley Coman côté gauche, le Français servait Arturo Vidal aux 20 mètres et le Chilien ne se faisait pas prier pour marquer d’une frappe puissante (2-0, 40e).

Au retour des vestiaires, les Bavarois continuaient leur marche en avant, et c’est encore Robben qui alertait Horn après une lourde frappe du gauche. Quelques minutes plus tard, c’est l’inarrêtable Robert Lewandowski qui venait inscrire son nom au tableau d’affichage. Sur un coup franc bien frappé par Douglas Costa, le buteur polonais s’élevait plus haut que tout le monde et inscrivait son 13e but de la saison d’une belle tête piquée (3-0, 62e). Le match était plié et Cologne ne parvenait toujours pas à se créer la moindre occasion. Et le calvaire continuait pour la formation de Peter Stoger. Après une incursion de Lewandowski, le buteur du Bayern était déstabilisé dans la surface et obtenait un pénalty. Thomas Müller ne tremblait pas et trompait Horn à contre pied (4-0, 77e). Le score en reste là et le Bayern Munich enchaine une dixième victoire consécutive en autant de rencontres. Impressionnant.

Leverkusen s’impose au mental

Mais le Bayern n’était pas seul à jouer cette après-midi en Allemagne. Après sa belle remontée contre l’AS Roma cette semaine en Ligue des Champions (4-4), le Bayer Leverkusen a fait preuve, une nouvelle fois, d’une grande force de caractère face à Stuttgart. Mené 2-0 peu avant l’heure de jeu, grâce à des réalisations d’Harnik (50e) et de Didavi (54e), le Bayer a su réagir en revenant au score par l’intermédiaire de Bellarabi (58e). Mais alors qu’il semblait avoir fait le plus dur, Leverkusen était trompé une nouvelle fois et Stuttgart faisait le break grâce à une réalisation de Rupp (60e).

Dos au mur, devant son public, Leverkusen semblait abattu. Mais comme il y a quelques jours face aux Romains, les hommes de Roger Schmidt ont su trouver les ressources nécessaires pour revenir au score. En deux minutes, Boenisch (69e) et Javier Hernandez (71e) permettaient à Leverkusen d’égaliser. Mieux, dans les dernières minutes du temps réglementaire, Mehmedi inscrivait le but de la victoire d’une frappe puissante sous la barre (89e). La BayArena pouvait exulter et Leverkusen empochait les trois points au terme d’une rencontre incroyable. Dans les autres matches de l’après-midi, le Werder Brême s’est facilement imposé sur la pelouse de Mayence, Francfort a pris le meilleur sur Hanovre, tandis que Wolfsbourg s’est imposé sur le plus petit des scores face à Darmstadt.

Cliquez ici pour retrouver le classement de Bundesliga

Les résultats de l’après-midi :

- Bayern Munich 4 – 0, Robben (35e), Vidal (40e), Lewandowski (62e), Müller (77e sp)

- Hanovre 1 – 2 Eintracht Francfort, Klause (51e) pour Hanovre ; Stendera (57e, 66e) pour Francfort.

- Mayence 1 – 3 Werder Brême, Ujah (39e, 44e), Bartels (45e+4) pour Brême ; Muto (90e) pour Mayence.

- Darmstadt 0 – 1 Wolfsbourg, Caligiuri (78e).

- Bayer Leverkusen 4 – 3 Stuttgart, Harnik (50e), Didavi (54e), Rupp (59e) pour Stuttgart ; Bellarabi (58e), Boenisch (69e), J.Hernandez (71e), Mehmedi (89e) pour Leverkusen.