Un de plus ! Après Yvon Mvogo (22 ans, gardien de but suisse recruté aux Young Boys Berne), Philipp Köhn (19 ans, portier prometteur de Stuttgart) et Ibrahima Konaté (18 ans, jeune espoir défensif de Sochaux), le RB Leipzig a annoncé ce mercredi l’arrivée d’un jeune talent de plus au sein de son effectif : Bruma (22 ans). L’attaquant portugais, qui sortait d’une belle saison à Galatasaray (11 réalisations et 6 passes décisives en 30 apparitions en Süper Lig), s’est engagé jusqu’en juin 2022. Montant de l’opération : 12,5 M€ + 2,5 M€ de bonus. Contacté par nos soins, son représentant Catio Baldé a expliqué pourquoi son virevoltant protégé avait choisi de rejoindre le dauphin du Bayern Munich au classement final de Bundesliga. « Pourquoi Leipzig ? Tout d’abord, laissez-moi vous dire que l’intérêt de Leipzig pour Bruma remonte à six mois, quand le RB m’a annoncé qu’il le suivait. Il l’observe depuis tout ce temps-là », a-t-il glissé avant de poursuivre.

« Une fois la saison terminée, Leipzig a manifesté concrètement son intérêt. Il y avait d’autres clubs intéressés, en Angleterre, en France et même en Allemagne. Mais Leipzig a présenté une offre séduisante, avec un plan précis pour Bruma et sa progression. Nous n’avons eu aucun doute sur le fait de signer en Allemagne », a-t-il indiqué. Pour lui, ce transfert constitue une étape de plus dans la progression de l’ancien pensionnaire du Sporting CP, révélé aux yeux du grand public lors du Mondial des moins de 20 ans en 2013. « La participation de Leipzig à la prochaine Ligue des Champions a été très importante. Le club a une ambition énorme, il privilégie la jeunesse. Je n’ai aucun doute sur le fait que Bruma va faire un saut énorme dans sa carrière. Après quatre ans en Turquie, rejoindre l’Allemagne, dans un club comme Leipzig, Bruma a fait un super choix. À partir de maintenant, il peut rêver en grand pour sa carrière », a-t-il glissé.

Nice et Monaco ont aussi tenté le coup !

Ce départ vers un championnat plus huppé pourrait d’ailleurs enfin lui ouvrir les portes de la sélection A du Portugal, championne d’Europe en titre. « Après quatre ans en Turquie, s’il confirme en faisant de grandes saisons en Allemagne avec Leipzig, il peut rêver en grand pour son avenir dans les prochaines années. J’aime la Turquie et le championnat turc. Galatasaray est un très grand club en Europe. Mais en Turquie, Bruma était pénalisé par rapport à la sélection. En jouant en Allemagne, ce sera différent. Bruma aura une autre visibilité, une autre crédibilité que lorsqu’il jouait en Turquie. Je suis persuadé que ce choix va porter ses fruits », a-t-il lâché. Mais avant d’atterrir en Allemagne, le feu follet portugais, qui prépare actuellement l’Euro Espoirs avec sa sélection, a été contacté par des clubs de Ligue 1.

« Nice a contacté directement Bruma en hiver. Nous leur avons dit de parler avec Galatasaray. En janvier, Nice a demandé le prêt de Bruma », a-t-il d’abord révélé. Les Aiglons n’en sont d’ailleurs pas restés là. « Cet été, ils étaient revenus sur le coup, mais ils n’ont pas fait d’offres concrètes », a-t-il précisé, rappelant qu’il avait un temps mené des discussions avec l’AS Monaco de Leonardo Jardim, qui a eu le joueur sous ses ordres l’espace de quelques jours au Sporting. « Avec Monaco, nous avons discuté, mais cela n’a pas été plus loin », a-t-il conclu. Plus rapide et convaincant, Leipzig a donc remporté la mise. L’avenir dira si la L1 pourra nourrir des regrets dans le dossier Bruma.