Le Bayern Munich, actuel 5e au classement de Bundesliga, n’est pas habitué à être aussi loin des sommets en Allemagne. Niko Kovac, intronisé coach cet été, peine à trouver la bonne formule et à trouver l’entière adhésion du vestiaire munichois. Pour ne rien arranger, des soucis extrasportifs viennent parasiter le tout. Karl-Heinz Rummenigge a décidé d’intervenir en occupant l’espace médiatique. Le président bavarois est notamment revenu sur les affaires Franck Ribéry.

« Je peux confirmer que nous n’avons pas franchement apprécié ce que Franck a fait après le match à Dortmund, en raison de la charge émotionnelle liée à notre défaite. Uli (Hoeness), Hasan (Salihamidzic), le journaliste français (Patrick Guillou) et Franck ont eu une conversation. Ils se sont parlé. Franck s’est excusé. Tout est rentré dans l’ordre. C’est le plus important dans toute cette affaire », a-t-il lancé, relayé par TZ. L’homme fort des pensionnaires de l’Allianz Arena a également réaffirmé sa confiance en son groupe, malgré les turbulences.

« Le mercato ? Nous devons et allons faire quelque chose, au moins l’été prochain »

« Je pense que nous avons encore une très bonne équipe aujourd’hui », a-t-il lâché, ne comprenant pas franchement « toute la dramaturgie » qui entoure l’avenir de son club dans le traitement médiatique. Il a d’ailleurs tenu à calmer les rumeurs au sujet du possible départ de James Rodriguez, qu’il s’agisse d’un transfert à la Juventus Turin ou d’un retour au Real Madrid. « Nous avons un accord avec une option d’achat, qui peut être activée d’ici le 15 juin 2019 (le Colombien avait été prêté deux saisons à l’été 2017). Nous sommes en novembre et cela ne fait aucun sens de parler de ça maintenant. James est un grand joueur », a-t-il indiqué avant d’ajouter.

« La saison passée, il a été l’un de nos meilleurs joueurs et je me souviens du match contre le Real Madrid, lorsqu’il a égalisé et que le public du Santiago Bernabeu l’a chaudement applaudi. Nous prendrons bientôt notre décision, mais certainement pas dans l’urgence, ce n’est pas nécessaire au regard du délai dont nous disposons », a-t-il lâché, promettant du mouvement lors des prochains marchés des transferts. « Nous sommes actuellement très bien armés sur le plan financier et nous avons des liquidités disponibles si nécessaire. Nous devons et allons faire quelque chose (sur le marché), au moins l’été prochain », a-t-il expliqué, précisant que son directeur sportif Hasan Salihamidzic « travaillait déjà à plein régime sur la question ». Voilà qui promet !