L’affaire Malcom, qui ne s’est pas engagé avec l’AS Roma, mais avec le FC Barcelone au terme de 24 heures absolument hallucinantes, va visiblement laisser des remous. Pour commencer, l’AS Roma réfléchit à la riposte, mais ce n’est pas tout. En effet, la Louve va rechercher maintenant un joueur pouvant évoluer à la place que Malcom aurait dû prendre dans le onze de départ d’Eusebio di Francesco. Ainsi, outre Florian Thauvin, Monchi, le directeur sportif du club romain, a des yeux en Allemagne.

En effet, selon les informations de l’Evening Standard, le dernier troisième du championnat italien. Plus précisément, l’ancien dirigeant du FC Séville regarderait du côté du Bayer Leverkusen et de Leon Bailey. L’ailier jamaïcain de 20 années, depuis ses débuts professionnels à Genk en 2015, on parle énormément de lui tant il dégage du talent à son jeune âge et que ses statistiques parlent pour lui. Ses neuf buts en Bundesliga l’année dernière parlent pour lui.

« Il ne serait pas sage de ne pas écouter les Romains »

Mais visiblement, ce n’est pas le seul club intéressé par le recrutement de Leon Bailey. Toujours d’après la publication anglaise, Chelsea, qui pourrait perdre Eden Hazard cet été, l’aurait aussi dans son viseur. Toutefois, les Blues se demandent s’il est bien utile d’investir une forte somme aujourd’hui sur Leon Bailey, tandis que Willian, un temps annoncé du côté du FC Barcelone, pourrait finalement rester à Stamford Bridge sous les couleurs de Chelsea.

De son côté, le joueur ne ferme pas la porte via son père et agent. « Être lié à un grand club comme Rome est un honneur, si c’est vrai. Je ne sais pas si l’AS Roma parle à un intermédiaire, mais ils devraient me parler. Il ne serait pas sage de ne pas écouter les Romains, mais c’est aussi important de toujours respecter notre accord avec le Bayer Leverkusen, un club qui a mon respect », a donc expliqué son père et donc représentant. Mais une nouvelle fois, Leon Bailey pourrait être un animateur du marché estival.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10