Ce mercredi soir, le Real Madrid accueille le Paris SG en 8e de finale aller de Ligue des Champions. S’il n’est plus joueur de la Casa Blanca, James Rodriguez, prêté en début de saison au Bayern Munich jusqu’en juin 2019, reste supporter de ses anciens coéquipiers. De passage dans la capitale espagnole, le Colombien leur a d’ailleurs envoyé un message de soutien. Mais pour lui, désormais, les Merengues appartiennent au passé.

L’ancien de l’AS Monaco s’est en effet complètement relancé en Bavière. Après une saison 2016/17 compliquée, souvent passée sur le banc de touche de Zinedine Zidane, le milieu offensif revit en Bundesliga. Après quelques semaines d’adaptation, il s’est imposé comme un homme de base de l’écurie de Jupp Heynckes (4 buts et 6 passes décisives en 16 apparitions en championnat). Son début d’année 2018 est d’ailleurs canon.

Le Bayern prend les devants

Autant de prestations abouties qui, selon les informations publiées ce mercredi par le magazine allemand Sport Bild, ont incité les pensionnaires de l’Allianz Arena à lever l’option d’achat, si l’international cafetero (60 sélections, 21 réalisations) conserve son niveau de jeu dans les prochaines semaines, d’ici le Mondial en Russie. La direction munichoise s’est réunie récemment et semble d’accord sur le principe, histoire de ne laisser aucune marge de manœuvre à d’éventuels concurrents.

Plus d’un an avant l’expiration de son prêt, le natif de Cucuta est donc déjà quasiment fixé sur son sort. Une bonne nouvelle pour lui, mais aussi pour les caisses du Real Madrid. Florentino Pérez et ses équipes avaient en effet fixé à 42 M€ l’option d’achat dans le contrat de prêt. Ils recevront donc certainement ce chèque d’ici la fin de la saison. Tout le monde semble content dans cette affaire.