L’improbable passe d’armes entre Audrey Pulvar et Franck Ribéry sur les réseaux sociaux n’est pas passée inaperçue au Bayern Munich. Suite à la vidéo diffusée par le milieu de terrain bavarois où on l’aperçoit avec le chef Nusret Gökçe en compagnie d’un steak orné d’or, la journaliste a fait part de son indignation sur Twitter. Une prise de position tranchée qui a provoqué les foudres de l’international français.

ll faut dire que Ribéry se distingue régulièrement pour sa participation à des œuvres caritatives, ce que son détracteur du moment a semblé occulter... Plus que l’intervention du joueur, c’est la forme qui a irrité au sein du champion d’Allemagne. Si au sein de la direction bavaroise, on conçoit le choix du numéro 7 de se défendre, les mots utilisés n’ont pas du tout été appréciés. Interrogé sur le sujet, le directeur sportif du Bayern Hasan Salihamidzic a dans un premier temps soutenu Kaizer Franck.

Franck Ribéry va devoir passer à la caisse

« Franck a été invité, il n’a pas payé le steak lui-même. Cela n’a pas été pris en compte et cela a déclenché une polémique. Tout cela a été déformé et Franck s’est senti insulté, non seulement lui mais aussi sa femme. Il a tous les droits, je soutiens aussi le joueur », explique ainsi le responsable du sportif munichois. Mais ce dernier en a profité pour rendre public l’objet du désaccord entre Franck Ribéry et ses dirigeants sur cette affaire.

« Malheureusement, Franck a totalement déraillé sur un point. Il a utilisé des mots que nous, en tant que Bayern de Munich, ne pouvons accepter. Franck ne doit pas utiliser ce genre de mots », révèle ainsi Salihamidzic. Ce dernier a également livré une précision de taille : le natif de Boulogne-sur-Mer a en effet été sanctionné par son club. Après une discussion à bâtons rompus entre les deux hommes sur le sujet, une décision ferme a été prise. « Franck a été condamné à une amende et il a accepté », confie le dirigeant munichois. Aucune information n’a filtré cependant sur le montant de celle-ci...