Jusqu’à la trêve, tout semblait sourire au Borussia Mönchengladbach. 3e de Bundesliga en ayant remporté tous ses matches à domicile, le club allemand a connu une véritable cassure en janvier. Fessés trois fois de suite à domicile en 2019 par le Hertha (3-0), Wolfsbourg (3-0) et le Bayern (5-1), les Poulains ont perdu le contact avec le podium (5e avec 7 points de retard sur le 3e le RB Leipzig) et voient une place qualificative en Ligue des Champions s’éloigner. Il n’y a pas que le sportif qui inquiète. En coulisses aussi on assiste à pas mal de soubresauts alors que le mercato d’été et la préparation de la prochaine saison se profilent.

La semaine passée on a appris le départ en fin de saison de Dieter Hecking après trois ans passés au club. Son successeur n’a pas encore été annoncé mais le nom de Marco Rose, le coach du Red Bull Salzbourg, revient avec insistance pour prendre la suite. Outre le nouvel entraîneur, Max Eberl le directeur sportif, va avoir du pain sur la planche. Il a d’ores et déjà annoncé que l’effectif serait renouvelé en profondeur. Le cas Thorgan Hazard est par exemple sur toutes les lèvres.

Hazard sur le départ

Sous contrat jusqu’en 2020, le Belge va vraisemblablement partir. C’est Eberl en personne qu’il l’a affirmé ce dimanche après le nul des siens contre Brême. « Nous avons signalé à Thorgan il y a quelque temps que nous voudrions le prolonger mais il nous a informés qu’il ne souhaitait pas renouveler son contrat et qu’il souhaitait quitter le Borussia après cinq ans. Il veut franchir une nouvelle étape ». Meilleur joueur des Fohlen (9 buts, 9 passes décisives en 28 matches), Hazard va sans doute être l’objet de la plus grosse vente de l’histoire du club. D’après Kicker, le joueur aurait dit oui au Borussia Dortmund prenant une sérieuse longueur d’avance sur l’Atlético de Madrid. On parle d’un transfert à au moins 40 M€.

Gladbach devra aussi réussir à conserver Alassane Pléa, auteur de 11 buts en Bundesliga et courtisé cet hiver par des clubs chinois. Le milieu Jonas Hofmann (23 matches, 5 buts et 4 passes décisives) vient lui de prolonger son contrat jusqu’en 2023 alors qu’il ne lui restait qu’un an. À l’inverse, le cas de Patrick Herrmann n’est pas encore réglé. Le milieu offensif de 28 ans (3 buts et 2 passes en 19 rencontres de BL) arrive en fin de contrat. En dépit d’une échéance qui se rapproche dangereusement, le Rheinische Post affirme dans ses colonnes qu’un accord de prolongation pourrait être trouvé. Enfin, l’attaquant Suisse Josip Drmic va lui partir libre, alors que le cas du Français Mickaël Cuisance pose question, lui qui a très peu joué cette saison.

De très jeunes recrues vont arriver

Au rayon des arrivées, deux noms se dégagent. Il y a déjà celui de Max Kruse. L’attaquant de 31 ans, auteur de 10 buts en championnat, est tout proche de retrouver son ancien club, sachant qu’il arrive en fin de contrat avec le Werder. « Ce n’est pas un mystère que Kruse est apprécié par Gladbach. Cependant, je suis calme. Il pourrait toujours décider de renouveler et de continuer à jouer un rôle important parmi nous » a tout de même lâché Franck Baumann, le directeur sportif du Werder. Le profil du défenseur central stéphanois William Saliba (18 ans) intéresse aussi fortement les dirigeants de Gladbach.

Ces derniers ont déjà validé deux jeunes recrues. Dans cette même politique de trading, le milieu slovaque Lászlo Bénes (21 ans) va arriver cet été, lui qui a été acheté cet hiver contre un million d’euros en provenance de Holstein Kiel (D2 allemande). L’Australo-Italien Jacob Italiano (milieu offensif, 17 ans) débarque lui de Perth avec un minimum d’expérience en A-League. Le club allemand prépare l’avenir sur le long terme mais dans l’immédiat, ces jeunes éléments auront du mal à remplacer Hazard et consorts. Les supporters attendront sans doute des joueurs plus chevronnés, notamment grâce à l’argent récupéré de la vente du Belge, pour atteindre les hautes sphères de la Bundesliga.