« Le Bayern Munich apprécie beaucoup Arsène Wenger pour son travail d’entraîneur à Arsenal, mais il n’est pas un choix d’entraîneur au Bayern Munich ». Ce jeudi, le Bayern Munich expliquait en ces termes à Bild qu’Arsène Wenger ne succéderait pas à Niko Kovac sur son banc de touche. Malgré la marque d’intérêt de l’Alsacien, les Bavarois ont préféré dire non.

Et si les champions d’Allemagne en titre ont pris cette option, c’est qu’ils ont un plan bien ficelé. Ainsi, Sport 1 nous apprend que la direction a toute confiance en l’actuel intérimaire Hansi Flick, qui connaît bien la maison. S’il l’emporte samedi face au Borussia Dortmund, match au sommet de la 11e journée de Bundesliga, ce dernier, qui a dirigé les siens à la victoire contre l’Olympiacos Le Pirée (2-0, 4e journée de Ligue des Champions), se verra confirmé dans ses fonctions jusqu’à la fin de la saison.

Flick confirmé sous condition...

Le Bayern ne veut a priori pas de solution d’urgence, à l’image de José Mourinho par exemple, explique le média allemand. Il croise les doigts pour que Flick négocie au mieux ce grand rendez-vous, avec le soutien des joueurs. Sport1 avance d’ailleurs que certains, à l’image de Philippe Coutinho et Thiago, sont apparus beaucoup plus motivés aux entraînements ces dernières heures...

Les pensionnaires de l’Allianz Arena voient en effet plus loin. Leur cible n° 1 se nomme Erik ten Hag, technicien de l’Ajax Amsterdam. Mais ce dernier, un ancien de la maison, a affirmé en début de semaine qu’il ne quitterait pas l’écurie néerlandaise en cours de saison. Les Munichois veulent donc patienter pour s’attaquer au Batave le moment venu. Thomas Tuchel, sous contrat avec le PSG jusqu’en juin 2021, est lui vu comme un plan B. Patience est mère de toutes les vertus. À Hansi Flick de tenir bon jusque-là.