C’est l’histoire d’un Anglais qui brille en Allemagne. Et il paraît que c’est à la mode. Jadon Malik Sancho, de son nom complet, est né au sud de Londres, dans le quartier de Camberwell. Surnommé "The Rocket" - "La fusée" en Français -, l’Anglais joue au poste d’ailier, plutôt droit, et fait 1,80 m pour environ 76 kg. Les présentations sont faites, alors retour en arrière.

À l’âge de 7 ans, Jadon Sancho joue déjà dans le club professionnel de Watford, avant d’être repéré quelques années plus tard par les recruteurs de Manchester City, qui voient en lui un grand espoir. En mars 2015, les dirigeants des Citizens, qui étaient en grande concurrence avec Arsenal sur le dossier, lâchent environ 700 000 € pour le recruter. Une somme astronomique pour un joueur de son âge, 14 ans à ce moment-là. Jadon Sancho brille alors pendant trois saisons chez les jeunes de City, sans jamais être appelé en équipe première par Pep Guardiola. C’est justement tout le problème et la raison première de son départ de Manchester vers le Borussia Dortmund.

Le dernier jour du mercato d’été 2017, le jeune anglais est vendu par les Mancuniens pour environ 8 millions d’euros. « Nous avons absolument tout fait pour le conserver, mais je ne crois pas que c’était une question de salaire. Peut-être qu’il a pensé qu’il aurait davantage de temps de jeu à Dortmund, ce que je peux comprendre », a déclaré Pep Guardiola à son sujet. Avant son départ, le joueur était au bord du clash avec son club, Manchester City. Le technicien espagnol l’avait d’ailleurs puni en l’écartant de la tournée de pré-saison aux États-Unis. Un micmac qui s’est donc terminé par un transfert.

Dortmund, roulez jeunesse !

Courtisé notamment par Arsenal, Tottenham, le Bayern Munich ou le RB Leipzig, Jadon Sancho a finalement opté pour le Borussia Dortmund. « C’est fou le nombre de clubs qui me voulaient, mais Dortmund était le bon choix. J’ai toujours pensé que ce club me convenait parce que les jeunes ont des opportunités. Il faut remercier Dortmund parce que c’est inouï pour une équipe qui compte 80.000 fans à chaque match à domicile de faire autant confiance aux jeunes », raconte-t-il dans un entretien accordé au magazine anglais Four Four Two.

Il faut dire que Dortmund sait y faire avec les jeunes, en donnant la chance à quelques pépites comme Mario Götze à l’époque, ou plus récemment avec Christian Pulisic ou encore Ousmane Dembélé. D’ailleurs, Jadon Sancho a été recruté dans le but de remplacer le Français, parti au FC Barcelone quelques jours avant son transfert. « Jadon Sancho est certainement l’un des joueurs les plus spectaculaires d’Europe. Il me rappelle un peu Ousmane Dembélé », lâche le directeur sportif de Dortmund Michael Zorc à ce propos. Pour le symbole, Sancho hérite d’ailleurs du numéro 7 de Dembélé.

Lors de sa première saison en Allemagne, Jadon Sancho brille d’abord en Youth League, où il inscrit 3 buts en 5 matchs, avant de faire quelques apparitions en Bundesliga. Et c’est une surprise, puisque personne ne s’attendait à le voir sur le devant de la scène aussi rapidement. Mais c’est en avril 2018, contre le Bayer Leverkusen, qu’il marque les esprits. Il fait trembler les filets pour la première fois avec les pros, une réalisation qui lui permet de devenir le plus jeune joueur anglais à marquer en Bundesliga. En plus d’être le premier anglais de l’histoire du Borussia Dortmund. Mais surtout, dans cette victoire 4-0 de son équipe, il délivre deux passes décisives. Ce qui deviendra sa spécialité la saison suivante.

Un "Super Sub" chez les Three Lions

Sous la direction de Lucien Favre, habitué à couver les jeunes, il se classe rapidement meilleur passeur du championnat allemand, 5 passes décisives en 6 matchs, et même parmi les meilleurs d’Europe. Sans jamais être titulaire. En ce début de saison 2018/19, le coach suisse fait de lui un "Super Sub" et lui dresse quelques louanges : « il peut marquer des buts. Il peut en offrir également à ses coéquipiers. Il a quelque chose de spécial, on ne voit pas ça tous les jours. Il est très fort en un contre un, il a un énorme potentiel, mais il est aussi très bien intégré au collectif, et ça c’est le plus important. Il peut encore s’améliorer et il le sait, il doit le faire calmement, en s’amusant ».

Pendant ce temps, Jadon Sancho découvre aussi la Ligue des Champions. Après une passe décisive contre l’AS Monaco, il inscrit son premier but dans la compétition contre l’Atlético de Madrid, quatre minutes à peine après son entrée en jeu. Un début de saison canon qui amène Gareth Southgate à l’appeler en sélection anglaise. Après une première entrée en jeu contre la Croatie en Ligue des Nations, Jadon Sancho est titulaire un mois plus tard contre les Etats-Unis, en match amical. Le jeune ailier anglais se montre encore une fois décisif en décalant parfaitement Trent Alexander-Arnold. « C’est un grand moment de fierté pour moi et ma famille. Ce qui m’a le plus marqué, c’est de jouer avec Wayne Rooney. C’est un modèle pour nous les jeunes, on doit prendre exemple sur lui. J’espère qu’un jour, je lui ressemblerai », avoue la nouvelle pépite des Three Lions après la rencontre.

Neymar et Ronaldinho comme modèles

S’il veut ressembler à Wayne Rooney, le jeune joueur a d’autres modèles. Lors d’une conférence de presse, Jadon Sancho parle également de son admiration pour Neymar. Mais quand il était petit, il admirait avant tout Ronaldinho : « j’ai grandi en regardant Ronaldinho sur YouTube et je m’en suis inspiré dans sa manière de tenter des choses que les autres n’osent pas tenter. Il battait ses adversaires avec une grande facilité et faisait des choses que personne d’autre ne faisait à cette époque. Et en plus, il jouait toujours avec le sourire. »

Tout comme Neymar et Ronaldinho, Jadon Sancho adore dribbler. C’est sa spécialité, dit-il. « J’ai grandi en jouant dans la rue, en faisant plein de dribbles. J’ai appris à faire des choses, qu’on ne voit pas trop habituellement sur un terrain. Aujourd’hui, je continue à les faire mais sur le terrain, c’est la seule différence. C’est un grand avantage pour moi. Si je suis bloqué, je peux utiliser une de mes techniques de rue pour me sortir de la situation. Je pense que ça aide beaucoup. Je pense que je suis différent grâce à ça. C’est l’un des atouts majeurs de mon jeu », explique le dynamiteur des surfaces.

En plus d’être un très bon technicien, Jadon Sancho est également très rapide. Il a été récemment flashé à 34,6 km/h sur les terrains allemands, ce qui fait de lui l’un des plus rapides du championnat. Véritable révélation de la saison outre-Rhin, l’Anglais a récemment prolongé son contrat avec le Borussia Dortmund, jusqu’en 2022. Et si sa valeur marchande est pour l’instant estimée à 70 millions d’euros selon le site spécialisé Transfermarkt, le club allemand aurait déjà fixé son prix à environ 114 millions d’euros. Manchester United, notamment, serait déjà sur le coup pour la saison prochaine. Personne ne sait jusqu’où ira Jadon Sancho mais nul doute que son nom enflammera les prochains mercatos.