Le début de saison canon de Martinelli

Foot Mercato vous en a déjà parlé ces derniers temps. Gabriel Martinelli (18 ans) affole les compteurs depuis son arrivée à Arsenal. Auteur d’un doublé mercredi soir à Anfield, le Brésilien, arrivé cet été d’Ituano, compte désormais 7 buts en 7 apparitions toutes compétitions confondues. Une bonne nouvelle pour les Gunners et Unai Emery, alors qu’Alexandre Lacazette revient tout juste de blessure et que Nicolas Pépé a eu du retard à l’allumage. Son flair dans la surface, sa capacité à presser haut et son insouciance plaisent beaucoup aux supporters londoniens et à Roberto Mancini, sélectionneur de l’Italie. Mais le Brésil a pris les devants en le convoquant pour un tournoi en Espagne avec les Espoirs.

La jeunesse anglaise a du talent

La Carabao Cup a donné l’occasion à Jürgen Klopp et à Unai Emery de procéder à un vaste turnover, offrant ainsi du temps de jeu à leurs jeunes pousses. Et on a pu voir plusieurs talents anglais à l’oeuvre, prouvant que le football britannique se portait très bien dans les catégories inférieures. Côté Liverpool, les attaquants Harvey Elliott, qui a obtenu un penalty, et Ryan Brewster se sont montrés remuants. Curtis Jones, natif de Liverpool, a lui prouvé qu’il avait du cran, transformant le 5e et dernier tir au but de la séance. À Arsenal, Bukayo Saka, Joe Willock et Ainsley Maitland-Niles ont tous marqué, affichant un niveau de performance plus que prometteur pour la suite de leur carrière. À confirmer.

Özil est toujours vivant

Au cœur des interrogations depuis plusieurs semaines, après ses nombreuses et mystérieuses mises à l’écart du groupe, Mesut Özil était titulaire à Anfield. Une première depuis le tour précédent de Carabao Cup, le 24 septembre, face à Nottingham Forest (5-0). Et l’Allemand, qui a disputé 65 minutes de jeu, est apparu en jambes. Sa passe décisive pour Maitland-Niles sur le quatrième but des Gunners, talonnade derrière la jambe d’appui, est un régal. Emery l’a félicité à l’issue de la partie. Il a joué comme nous le voulions, utilisant son expérience et sa technique au service de l’équipe. Je l’utiliserai peut-être en Premier League, a confié le coach espagnol en conférence de presse d’après-match. Les fans d’Arsenal demandent déjà à le revoir à l’oeuvre.

La magie d’Origi fonctionne toujours à Anfield

Héros de la fin de saison passée avec son doublé contre le FC Barcelone en demi-finale retour de Ligue des Champions puis son but en finale face à Tottenham, Divock Origi a eu droit à un nouveau contrat avec Liverpool. Et Klopp peut toujours compter sur lui. Cette saison, le Belge a été titularisé à 5 reprises toutes compétitions confondues, pour 3 réalisations, toutes inscrites à domicile. Mercredi soir, contre les Gunners, l’ancien Lillois s’est offert un doublé. Une frappe puissante à l’entrée de la surface, puis un ciseau d’anthologie dans le temps additionnel qui ouvrait les portes de la séance de tirs au but aux Reds. Derrière le trio Sadio Mané-Roberto Firmino-Mohamed Salah, il aura son mot à dire.

Shkodran Mustafi au 36e dessous...

Uniquement titularisé lors des matches de Ligue Europa et de coupes nationales, Shkodran Mustafi était aligné d’entrée contre les Reds. Et malheureusement pour lui, les choses ont mal tourné. L’Allemand a marqué contre son camp, s’attirant encore un peu plus les foudres des supporters d’Arsenal qui demandent à ne plus le voir en action. Au micro de Sky Sports, le consultant Jamie Carragher a résumé leur pensée. « Je crois que les jours de Mustafi en Premier League sont comptés. Il n’est plus qu’un défenseur quelconque. Quand un joueur fait ce genre d’erreurs, cela rend les autres nerveux. Tu ne peux pas jouer ton jeu parce que tu es toujours en train de le couvrir à moitié. Je crois qu’une fois qu’il sera parti, tout sera mieux pour Arsenal », a lâché l’ancienne légende de Liverpool.