Cela avait tout d’une soirée piège pour le Paris Saint-Germain ce mercredi. Un seizième de finale de Coupe de France, dans le froid parisien, contre une équipe, Strasbourg, qui ne lui réussit pas franchement et surtout, excellente dans les duels. Lors de la rencontre de championnat opposant les deux formations, les Alsaciens avaient réussi à faire match nul et pouvaient même regretter quelques situations. Cette fois, le Paris SG n’a pas fait dans le détail.

En effet, les hommes de Thomas Tuchel ont marqué par l’intermédiaire d’Edinson Cavani dès la 4e minute. Angel Di Maria a doublé la mise à dix minutes du terme (80e). Mais ce résultat a tout d’une victoire à la Pyrrhus, c’est-à-dire obtenue avec des pertes. Peu après l’heure de jeu (62e), Neymar est rentré directement aux vestiaires, en pleurs, car touché au pied droit dans un mouvement qui n’est pas sans rappeler sa blessure contractée contre l’OM l’année passée. Son entraîneur et Choupo-Moting, arrêté en zone mixte, avaient l’air inquiets et sans nouvelle.

« Mais il est inquiet parce que c’est le même pied et le même endroit »

« Je ne l’ai pas vu, je n’ai pas de nouvelles. Je crois qu’il a été à l’hôpital pour faire des examens. Nous tous on croise les doigts, j’espère que ce n’est pas si grave. Moi je n’ai aucune nouvelle. Je crois que c’est toujours difficile de dire quelque chose contre l’arbitre. Il y a eu des actions sur lesquelles il fallait gérer différemment, mais ce n’est pas facile. C’est un joueur qui adore le ballon, qui est très fort avec, ce n’est pas facile. C’est normal que parfois il attire aussi des fautes, mais aujourd’hui c’était un peu beaucoup », a indiqué l’attaquant, auteur d’une passe décisive pour Cavani.

Thomas Tuchel, en conférence de presse, avait lui la mine des mauvais jours. Il pourrait perdre un autre de ses joueurs majeurs, après Marco Verratti, à quelques semaines de la rencontre aller contre Manchester United. « Je n’ai pas de nouvelles à vous donner maintenant, parce qu’il est à l’hôpital et je dois attendre que le docteur me donne de ses nouvelles. Mais il est inquiet parce que c’est le même pied et le même endroit. On doit attendre », a expliqué le technicien allemand. Une chose est sûre, les supporters du PSG doivent prier pour récupérer Neymar et Verratti avant le huitième de finale aller.