Éliminé au stade des huitièmes de finale de la Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a également abandonné la Coupe de la Ligue cette saison. Un trophée qui ne manque à personne mais que le Paris SG, de par son statut de superpuissance, ne peut pas se permettre de laisser à d’autres. Ces deux objectifs oubliés en route, les hommes de la capitale, qui avaient débuté la saison par une nouvelle victoire au Trophée des champions (4-0 face à Monaco) et ont décroché un 8e titre de Champion de France à cinq journée de l’issue du championnat, doivent impérativement accrocher un troisième titre face aux Rennais, sous peine de voir leur saison finir en queue de poisson et de laisser un goût amer dans les bouches des supporters.

Cet après-midi, en conférence de presse, pour sa première fois au Stade de France, Thomas Tuchel est resté de marbre face aux journalistes qui évoquaient l’éventualité d’une défaite face aux Bretons. Un affront qui ferait basculer la saison des Parisiens de moyenne à ratée. « Pour moi ce n’est pas le moment. Il faudra poser la question demain soir, ce sera plus facile pour moi de répondre. C’est un match très important pour nous, pour le club. Et pour moi personnellement, car c’était notre objectif d’être champion et de gagner des coupes. C’est un grand titre dans chaque pays, » a-t-il d’abord répondu, avant de repousser de nouvelles questions sur le bilan de son PSG, en cas de succès rennais. « Non, mais vous pouvez essayer de dire que le bilan est raté ou pas raté mais ce n’est pas comme ça que cela se passe. Je pense seulement à ce match. Je ne peux pas répondre aujourd’hui sur le bilan ».

Pour Marquinhos, le PSG joue sa saison face à Rennes

Si de son côté, Thomas Tuchel préfère attendre et voir avant de tirer des conclusions sur la saison de son équipe, venu prendre la suite devant les médias, Marquinhos, pressenti comme capitaine du contingent parisien demain soir, n’a pris aucun détour. Pour le Brésilien, c’est toute la saison du PSG qui est en jeu, demain soir. « Oui, je crois (que la saison se joue demain, ndlr). C’est vrai qu’il nous restait deux objectifs à aller chercher. Finir en beauté le championnat, le remporter, cela a été fait. Il reste l’objectif de la Coupe de France, très important, il reste une finale à jouer, elle est là devant nous », a lancé le défenseur, avant d’appuyer les propos de son coach sur le bilan de fin de saison. « On doit faire le maximum, seulement nous concentrer sur ce match. On verra ensuite le bilan de la saison, le négatif et le positif, pour voir ce que l’on peut reconstruire pour la prochaine saison ».

Une défaite demain et la saison du PSG sera définitivement ratée. « Oui, parce qu’il faut d’abord valoriser les choses qu’on a gagné, le Trophée des champions, le championnat. Ça c’est acquis, c’est important de gagner des titres. Mais on connaît les ambitions du club, une fois laissées passées la Coupe de la Ligue et la Ligue des champions, on joue beaucoup de choses demain », a déclaré, sentencieux, Marquinhos, devant le parterre de journalistes qui avait espéré la même réponse de la part du coach allemand quelques minutes plus tôt. Le Brésilien prenait ses responsabilités et envoyait là un message très fort à ses coéquipiers. Quadruple tenant du titre, le Paris Saint-Germain tentera la passe de cinq demain soir, au Stade de France. Une douzième Coupe de France qui n’aura pas la saveur d’un trophée européen, c’est certain. Mais une coupe qui, si elle venait à manquer dans l’armoire à trophées du club de la capitale, transformerait la saison du PSG en un échec retentissant.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10