Et de six... Battu sur la pelouse du Mans mercredi soir (3-2) et donc éliminé dès les 16es de finale de Coupe de la Ligue, l’OGC Nice a enchaîné un sixième match consécutif sans victoire toutes compétitions confondues (cinq défaites, un nul). Une série qui fait tache pour les Aiglons, actuels 15es de Ligue 1, alors qu’INEOS est arrivé à la fin de l’été en clamant haut et fort ses ambitions élevées. Patrick Vieira l’a regretté publiquement en conférence de presse d’après-match, relayée par Nice-Matin.

« Je suis agacé, énervé. C’est une performance inacceptable pour un club ambitieux. Cette première mi-temps a été catastrophique dans tous les domaines. J’ai du mal à digérer. On est passé complètement au travers. Après Strasbourg, je n’étais pas inquiet. Il faut prendre conscience de la situation, moi le premier », a-t-il lâché. D’ordinaire plutôt calme et mesuré, le champion du Monde 1998 s’en est cette fois pris directement à ses joueurs.

Réaction attendue

« Individuellement, on n’est pas bien. Certains doivent prendre conscience que leurs performances ne sont pas suffisantes. Il faut de l’humilité, se rendre compte des choses. On manque de confiance. Il va bien falloir analyser tout ça, se rendre compte que ce qu’on fait est insuffisant », a-t-il lancé avant d’insister, sèchement. « Je donne des opportunités à certains, ça va s’arrêter. Leur rendement est insuffisant ». Un message clair.

Habituellement très protecteur, le coach azuréen a d’ailleurs pointé du doigt un joueur en particulier, Adrien Tameze, qui a manifesté son mécontentement lorsqu’il a été remplacé. « J’aurais aimé qu’il soit plus énervé sur le terrain », a-t-il conclu. Sous pression, Patrick Vieira tente de secouer ses troupes avec la méthode forte. On saura ce week-end, à l’Allianz Riviera, face à Reims (12e journée de L1), si elle portera ses fruits.