Un dernier test. Jeudi à 14 heures, Didier Deschamps se présentera face aux médias au siège de la Fédération Français de Football pour dévoiler la liste des Bleus retenus pour le rassemblement du mois de mars. Un rassemblement ô combien important puisqu’il s’agira du dernier avant celui pour la Coupe du Monde 2018 en Russie. L’occasion pour le sélectionneur et son staff de faire des derniers tests à moins de 100 jours du Mondial. Les Tricolores affronteront la Colombie au Stade de France le 23 mars (21 heures) puis ils se rendront en Russie le 17 mars (17h50). On peut d’ores et déjà assurer que plusieurs Bleus ne seront pas du voyage puisqu’ils ont eu la malchance de se blesser ces derniers jours. C’est le cas de Nabil Fekir, qui était en arrêt suite à sa blessure lors du derby. De nouveau forfait dimanche face à Caen, le capitaine des Gones va passer par la case opération comme l’a annoncé le club rhodanien hier dans un communiqué de presse.

« Nabil Fekir a encore ressenti une gêne à son genou droit lorsqu’il a repris l’entraînement hier, comme cela avait été prévu après son choc lors du récent derby. Le staff médical de l’Olympique Lyonnais a donc décidé en accord avec le joueur de faire réaliser ce mardi 13 mars une arthroscopie lavage du genou droit de Nabil pour lui permettre d’être pleinement opérationnel pour la fin de la saison. La durée de son indisponibilité ne sera pas inférieure à 3 semaines ». Fekir espère donc revenir en forme pour la fin de la saison lui qui manquera donc le rassemblement à Clairefontaine. Une mauvaise nouvelle pour lui puisqu’il fait partie des éléments au sujet desquels Deschamps n’a pas l’air d’avoir tranché pour le moment vu la forte concurrence régnant dans le secteur offensif. Mais il n’est pas le seul qui devrait être absent de la liste de DD. Alexandre Lacazette a également pris ses quartiers à l’infirmerie. Le 13 février dernier, Arsenal a annoncé que l’ancien joueur de l’OL a été opéré du genou gauche. Son absence était estimée à une durée comprise entre 4 et 6 semaines.

Plusieurs forfaits chez les Bleus

Si Arsène Wenger a indiqué récemment que son attaquant se portait bien, il n’a plus joué depuis le 10 février. Il pourrait être trop juste pour être appelé ce mois-ci par Deschamps. Avec un secteur offensif dépeuplé, Kevin Gameiro aurait pu avoir sa chance éventuellement. Mais l’Atlético Madrid a annoncé qu’il souffre d’une lésion musculaire aux adducteurs de la cuisse droite. A priori, pas de stage avec les Bleus pour lui. Mais que ce soit pour Lacazette, Fekir ou Gameiro, ils auront encore toutes leurs chances de participer au Mondial. Pour Kingsley Coman, le contre-la-montre est lancé en revanche. Comme nous vous l’avions révélé le 26 février, le joueur du Bayern Munich souffre d’une rupture partielle des ligaments de la cheville. Il devrait être absent au moins deux mois. Bild parlait même d’une absence jusqu’à la fin de la saison. Son coéquipier au Bayern Munich, Corentin Tolisso, a lui été touché ce week-end à l’occasion de la rencontre face à Hambourg. Les Bavarois ont annoncé qu’il souffre d’une « contusion sévère au tibia droit, juste au-dessus de la cheville ». Si la durée de son indisponibilité n’a pas été dévoilée, Tolisso devrait a priori manquer à l’appel en Équipe de France. Idem pour Christophe Jallet. Fin février, l’OGC Nice a annoncé que le latéral droit avait un problème tendineux au genou gauche. Le joueur, qui a été opéré avec succès, devrait manquer 6 semaines de compétition.

Autant dire que sa participation au rassemblement de mars chez les Bleus semble fortement compromise. Contrairement aux internationaux cités précédemment (hormis Gameiro), Eliaquim Mangala n’était pas dans la liste de Deschamps en novembre. Mais le défenseur central a été prêté à Everton pour jouer régulièrement et pourquoi pas attirer l’attention du sélectionneur. Malheureusement, il s’est blessé au genou face à Crystal Palace le 10 février. Début mars, son entraîneur Sam Allardyce a confirmé que la saison du Frenchy, touché au ligament, était terminée. Pas de Coupe du Monde pour lui. Benjamin Mendy, sur le chemin du retour suite à une rupture des ligaments croisés en septembre, a encore toutes ses chances d’en être. Si bien sûr il n’y a aucune certitude sur son retour à la compétition après le type de blessure qu’il a eu, le latéral gauche a travaillé d’arrache-pied et pourrait bien réussir son incroyable pari. Il sera toutefois absent de la liste de ce mois de mars. Un joli casse-tête en perspective pour Didier Deschamps.