Il faut croire que Leganés adore mettre le Real Madrid dans tous ses états. La saison dernière, en coupe du Roi déjà, la formation située dans la banlieue madrilène était venue s’imposer au Bernabéu en quart de finale retour (2-1). Une victoire qui avait éliminé les Merengues de la compétition et instauré le doute dans l’esprit de Zinedine Zidane sur sa le fait de continuer au Real. Près d’un an plus tard, Leganés n’a pas réussi à sortir la Casa Blanca en huitième de finale, mais le quinzième du classement de Liga est sorti de la coupe du Roi avec les honneurs, en s’imposant une nouvelle fois face aux partenaires de Karim Benzema (absent, blessé au doigt) un but à zéro.

Qualifiés grâce à leur succès 3-0 à l’aller, les hommes de Santiago Solari ont assuré l’essentiel. mais tous les observateurs sont unanimes : ce Real Madrid fait peine à voir. Marca n’a d’ailleurs pas hésité à titrer son résumé de la rencontre par un cinglant : « Ce n’est pas possible de remporter un titre de cette manière ». Il faut dire que les Merengues se sont déjà inclinés à dix reprises cette saison, toutes compétitions confondues, et comptent une défaite de plus par rapport à toute la saison dernière. « Ça a été un match faible, surtout en première période », a concédé Solari en conférence de presse.

« Nous ne sommes pas bien en ce moment »

Plus tard, en zone mixte, Casemiro avouait lui aussi que son équipe ne vivait pas sa meilleure période. « Même si nous avons perdu, nous sommes qualifiés. Nous avons obtenu ce que nous cherchions. Mais si on parle de ce que l’on a fait sur le terrain, il nous a manqué de la profondeur et la capacité à tirer au but. Nous ne sommes pas lassés des victoires, c’est marrant de nous poser tout le temps cette question parce qu’on joue pour gagner. Mais nous ne sommes pas bien en ce moment, il faut être honnête ». Il faut dire que les manques merengues ont une nouvelle fois été criants hier soir.

Devant, avec les blessures de Karim Benzema et de Mariano Diaz, la Casa Blanca ne semble pouvoir compter que sur le jeune Vinicius Junior pour faire la différence. Insuffisant pour un club de ce standing. Cette saison, les Madrilènes ont été muets face au but à huit reprises, soit deux de plus que toute la saison passée (6). Inoffensifs, les champions d’Europe en titre ont également perdu le contrôle du cuir. Titularisé pour la première fois depuis le 12 décembre dernier, Isco était censé jouer les chefs d’orchestre. Au final, le Malagueño a été sorti peu après l’heure de jeu, sans un regard pour Solari. Une situation globale qui n’a rien d’encourageant à un peu moins d’un mois de son huitième de finale aller de Ligue des Champions face à l’Ajax Amsterdam.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10