« Jérémy est suspendu pour le premier match. C’est un élément important, mais avec son entraîneur, il a surtout décidé de changer de poste. Ce n’est pas anodin, et je suis bien placé pour le savoir, car ça m’est arrivé avant lui. Si Jérémy doit retrouver le groupe France, ce sera à son poste actuel, c’est-à-dire défenseur central. Et, pour l’instant, il n’est pas incontournable. Il n’est pas le meilleur à son poste en France ». Voilà comment Laurent Blanc a commenté l’absence de Jérémy Toulalan dans sa liste composée pour affronter la Biélorussie et la Bosnie-Herzégovine. Un raisonnement qui semble cohérent, mais qui tranche singulièrement avec ce que les Bleus ont connu ces 6 dernières années.

Et pour Toulalan, déjà très marqué par les déboires du Mondial sud-africain, la pilule a du mal à passer. Très attaché à l’équipe de France, il vit très mal le fait de ne pas avoir été convoqué et surtout, les commentaires de Laurent Blanc lui pèsent. Selon nos informations, il souhaiterait ainsi reprendre son poste au milieu de terrain. Une demande qui risque de ne pas aboutir au regard des déclarations de Claude Puel. Interrogé sur un possible changement de poste et un retour dans l’entrejeu de l’international français, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais a été très clair. « Non. Si je dois changer à chaque fois… Il est assez solide. C’est un compétiteur. Il montrera ses qualités sur un terrain. Quelque part, c’est une remise en cause et c’est très bien », a-t-il affirmé hier en conférence de presse.

Puel a débuté cette nouvelle saison avec un schéma tactique précis et a bâti le recrutement autour de cela. On peut comprendre qu’il n’ait pas envie de repenser l’organisation qu’il tente encore de mettre en place. Mais il s’est fendu d’une autre déclaration assez mystérieuse. « Peut-être qu’il n’aurait pas été sélectionné au milieu de terrain non plus… » Veut-il faire passer le message que Blanc n’apprécie pas le joueur Toulalan ? Le Lyonnais correspond parfaitement à la définition d’un joueur de l’équipe de France selon Laurent Blanc. À savoir un joueur dont l’ambition suprême doit d’être international. Toulalan veut mettre toutes les chances de son côté pour devenir un joueur incontournable pour son sélectionneur. Et entendre l’inverse le fait forcément réfléchir…

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10