À 24 ans, Aymeric Laporte s’est imposé comme un titulaire indiscutable à Manchester City. Pep Guardiola voit en son défenseur central français, un joueur capable d’incarner le jeu qu’il prône avec les Citizens depuis son arrivée. Il faut dire que le natif d’Agen a rapidement intégré les préceptes de jeu instaurés par son entraîneur. Solide dans les duels, propre dans la relance, à l’aise techniquement, intelligent tactiquement, Laporte s’est installé avec aisance au sein de la charnière centrale du champion d’Angleterre.

Une ascension fulgurante qui aurait pu lui ouvrir les portes de l’équipe de France, mais le titre de champion du Monde est passé par là... En parallèle du titre mondial, Didier Deschamps privilégie la stabilité et préfère appeler Mamadou Sakho ou encore Kurt Zouma, tous les deux réservistes pour la Coupe du Monde en Russie. Une situation insoutenable aux yeux du principal protagoniste qui a clairement affiché son courroux dans une interview accordée à la chaîne basque EiTB. Et ses propos risquent de provoquer un gigantesque tollé au sein du staff technique des Bleus.

Aymeric Laporte ne réclamera pas la nationalité espagnole

« Il y a un entraîneur et il ne m’appelle pas, je dois donc attendre, continuer à travailler et c’est tout », explique un brin irrité Laporte. Avant de livrer le fond de sa pensée et fustiger le manque de communication du sélectionneur à son égard. « J’aurais pu être champion du Monde oui ... Mais ce sont les décisions du sélectionneur, qui ne m’appelle pas, selon moi, pour des raisons personnelles. Je dois respecter ça », lâche ainsi l’ancien joueur de l’Athletic. Une déclaration qui en dit long sur la frustration ressentie par le Citizen. Ce dernier reste catégorique, il n’appellera pas Didier Deschamps pour s’épancher sur sa situation personnelle.

« Je ne vais pas l’appeler. Pourquoi ? Clamer quelque chose ? Non, évidemment. Je travaille toujours dans le club, je joue au plus haut niveau pour avoir un jour ce genre de choses. Il y a un entraîneur et il ne m’appelle pas, je dois donc attendre, continuer à travailler et c’est tout. La seule personne qui peut résoudre ce problème, c’est l’entraîneur. », révèle Aymeric Laporte. Une prise de position tranchée qui pourrait sérieusement contrecarrer les plans de l’intéressé chez les Bleus. Mais le défenseur central ne compte pas pour autant réclamer la nationalité espagnole. « Je ne demanderai pas la nationalité espagnole, c’est comme ça. Je ne sais pas si c’est possible et si c’est le moment, je n’en suis pas convaincu », a conclu le numéro 14 des Skyblues. Reste à savoir comment Didier Deschamps va accueillir cette sortie médiatique pour le moins épicée...