Kylian Mbappé (18 ans), Florian Thauvin (24 ans), Tiémoué Bakayoko (22 ans), Corentin Tolisso (22 ans) et Benjamin Mendy (22 ans). Voici les cinq nouveaux que Didier Deschamps a appelés pour les rencontres face au Luxembourg (samedi) et face à l’Espagne (mardi). Tous effectuent un excellent début de saison avec leur club respectif et donc ont obtenu le droit de découvrir Clairefontaine. Si Deschamps ne semble pas s’inquiéter de la jeunesse de ses joueurs, il a quand même expliqué ce qu’il attendait de ces derniers.

« Quand ce sont des jeunes joueurs, on attend d’eux de l’enthousiasme, de la générosité. Ils ont le droit à l’erreur, mais ils doivent faire. J’ai du mal à accepter le “rien faire”. Je veux les voir avec des joueurs plus aguerris, plus exigeants. Le but c’est de les accompagner, les gérer, discuter avec eux en dehors ou sur ce que j’attends d’eux sur le terrain aussi. Ils sont plutôt à l’aise et détendus, ils ne sont pas inhibés. Ils doivent être naturels même s’ils savent que les exigences sont plus grandes avec l’Équipe de France », a commencé par expliquer le sélectionneur des Bleus devant la presse ce lundi.

« La qualité est là, elle est indéniable, tout le monde l’a reconnue moi le premier »

Bien évidemment, l’attraction principale de cette conférence de presse était le cas Kylian Mbappé qui marche sur l’eau avec Monaco et qui a encore inscrit un doublé ce dimanche contre Caen (3-0). « Dans l’absolu, je peux le faire débuter, c’est vrai que j’aime bien et que ça me semble logique de ne pas précipiter les choses. Tout va vite. Ce n’est pas parce qu’ils viennent pour la première fois qu’ils ne peuvent pas être titulaires. La qualité est là, elle est indéniable tout le monde l’a reconnu moi le premier. À un moment ou un autre, il aura sa chance. Les 24 qui sont là, il faut qu’ils aient l’ambition de vouloir débuter », a expliqué l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille.

Toutefois, le natif de Bayonne a quand même tenu à pointer les quelques défauts de la jeunesse des joueurs qui viennent d’arriver en Bleus. Et il en a profité pour glisser un petit mot aux anciens du groupe : « la jeunesse a beaucoup d’avantages, mais l’expérience au niveau international est quelque chose de très important. Ces joueurs qui ont ce vécu ont quelque chose à transmettre et ils le font bien. Quand certains jeunes arrivent, il y a plus de timidité. Mais c’est aux anciens de véhiculer ce qui fait notre force et de les mettre à l’aise que ce soit dans le groupe ou sur le terrain »