« Il a une période plus compliquée, oui. Je sais ce que Paul est capable de faire. Il peut ponctuellement avoir un passage un peu plus difficile, ça ne change pas ce que je pense de lui ». Jeudi, lors de l’officialisation de sa liste pour les matches face à la Colombie et à la Russie, Didier Deschamps concédait les difficultés rencontrées par Paul Pogba à Manchester United. Des difficultés confirmées samedi en FA Cup puisque José Mourinho l’a laissé sur le banc de touche.

Pas de quoi remonter le moral du milieu de terrain français avant le rassemblement de l’équipe nationale… Mais Didier Deschamps a de nouveau volé à son secours ce lundi en conférence de presse. « Ça arrive lors des différents rassemblement qu’un joueur soit moins bien, de par ses performances ou sa situation ponctuelle en club. Ça peut être Paul là, ça peut être d’autres joueurs. J’ai beaucoup de discussions avec les joueurs pour échanger avec eux, avoir leur ressenti. Pour comprendre aussi, car je n’ai pas tous les éléments. Comme je leur ai déjà dit ce midi, ceux qui s’est passé avant, là c’est une parenthèse. Les péripéties positives ou négatives de ce week-end ou avant, ce n’est plus à l’ordre du jour. Là c’est la concentration sur la Colombie et la Russie. »

« Evidemment qu’il ne peut pas être heureux »

Mais le sélectionneur ne peut pas ignorer la dégradation des relations entre Pogba et Mourinho, excellentes jusqu’à leur désaccord sur la pelouse de White Hart Lane le 31 janvier dernier. « Sincèrement, je ne sais pas le pourquoi du comment. Je n’ai pas discuté avec Paul. Mais évidemment que c’est une situation qu’il ne doit pas apprécier par rapport à ce qu’il a pu faire. Les raisons doivent être multiples et variées. Ce n’est pas spécifique à Paul, il peut y en avoir d’autres. Evidemment qu’il ne peut pas être heureux de ce qu’il est en train de vivre dans son club. »

Pour Pogba comme pour bien d’autres avant lui, l’équipe de France représentera cette fois-ci une véritable bouffée d’air. Entre un sélectionneur qui ne le lâche pas et des coéquipiers avec lesquels il se sent bien, l’ancien Turinois pourra aisément retrouver le sourire, mais aussi du temps de jeu. Et qui sait, ses performances en Bleu lui permettront peut-être de se relancer ensuite avec Manchester United.