Certes, ce n’était que la Bolivie et pas sûr que Didier Deschamps les aligne d’entrée de jeu en Turquie. Mais toujours est-il que Thomas Lemar et Florian Thauvin ont dû apprécier cette rencontre amicale remportée 2-0 par les Bleus. La raison ? Considérés comme des seconds couteaux en sélection, les deux joueurs ont enfin été plutôt séduisants sous le maillot tricolore. À commencer par le joueur de l’Atlético de Madrid.

Titulaire régulier en bleu avant le Mondial, l’ancien Monégasque a connu un gros passage à vide. Transparent en Russie, Lemar a ensuite vécu une saison compliquée chez les Colchoneros. Un constat qui lui a d’ailleurs valu une belle pression de la part des médias espagnols, notamment en raison de l’investissement consenti par l’Atlético (70 M€). Un trou d’air que l’intéressé n’a pas nié et qui a failli lui coûter des convocations en bleu. Auteur de l’ouverture du score contre la Bolivie, Lemar aurait pu doubler la mise (52e), mais a souvent été impliqué dans les bons coups.

Deschamps félicite enfin Thauvin

Un regain de forme en bleu qui ne manquera pas de lui faire plaisir. En tout cas, ce dernier appréciera les éloges de Didier Deschamps. « Thomas Lemar, lui, va mieux depuis deux ou trois mois après une période difficile. Il a complètement changé de style de jeu à l’Atlético, notamment sur le registre défensif. Il a toujours cette intelligence de déplacements, son centre de gravité bas, sa justesse technique »,a déclaré le sélectionneur en conférence de presse. Autre joueur concerné, Florian Thauvin espère, de son côté, que ce match lui servira de tremplin chez les Bleus. Toujours appelé, le joueur de l’Olympique de Marseille n’a jamais vraiment brillé en bleu.

Obligé de se contenter des miettes laissées, le Phocéen commençait d’ailleurs à voir ses convocations être sérieusement remises en doute par les observateurs. Hier, il n’a pas été décisif (il aurait pu avec son centre sur la tête de Lemar à la 52e), mais sa volonté d’entreprendre est à souligner. Du mieux pour un élément trop souvent timide et n’osant pas tenter sa chance. « On voulait donner du temps de jeu à des joueurs qu’on voit parfois moins. Florian Thauvin restait sur des performances mitigées avec nous, là il s’est libéré, avec de la percussion, de la profondeur. Il aurait pu être plus décisif, mais il a été bien meilleur que ce qu’il avait montré jusqu’à maintenant », s’est félicité Deschamps. À confirmer maintenant sur la durée !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10