Pour ce choc face à l’Allemagne, Didier Deschamps avait choisi d’offrir un test grandeur nature à certains de ses éléments. En attaque, outre le retour d’Anthony Martial, c’est Alexandre Lacazette qui jouait. Titularisé en pointe avec Kylian Mbappé et Martial à ses côtés, le Gunner se devait de réussir cet examen. Avec un seul but en quinze sélections avant ce match, l’ancien Lyonnais arrivait à Cologne avec un bilan assez maigre pour un élément postulant pour le Mondial. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a su répondre présent.

Auteur d’un doublé remarqué, Lacazette a séduit et n’a pas caché sa satisfaction. « Oui, c’est mon meilleur match en équipe de France. Il n’y a pas de débat sur ça. Le coach m’a dit que c’était bien. Au moment de sortir, il m’a fait une petite blague qui restera entre nous. Sinon, il m’a félicité. C’est encourageant, c’est bien. C’est l’un des premiers matches où je suis vraiment avant-centre, ce qui est mon poste, dans une belle rencontre. Forcément, ça fait plaisir. En plus, il va y avoir une longue période sans match en équipe de France maintenant. On va dire que je laisse un bon souvenir au sélectionneur. » Mais comme à son habitude, Didier Deschamps n’a pas voulu s’enflammer en conférence de presse. « C’est bien pour l’équipe, c’est bien pour eux. Ce n’était pas un examen de passage, mais j’avais averti tout le groupe de profiter du temps du jeu qui serait attribué. Que ce soit pour les titulaires ou les entrants. Après en pensant à ceux qui n’étaient pas là et qui auraient pu y être et à ceux qui étaient là et qui ont été performants, les choix vont être difficiles. »

Les anciens Lyonnais s’enflamment pour Lacazette

En revanche, deux de ses anciens coéquipiers à l’OL ont été plus dithyrambiques à son sujet. À commencer par Corentin Tolisso. « Oui peut-être, je l’espère (qu’il a marqué des points). Il a mis deux buts, il a été très performant. Il a défendu. Il a été très important ce soir, sinon on prenait l’eau. Il a été efficace dans la surface adverse, c’est ce qu’on demande à un attaquant. Il a réussi à mettre deux buts aux champions du monde en titre et ce n’est pas rien. »

Puis ce fut au tour de Samuel Umtiti. « Tout le monde l’attendait au tournant. Il voulait prouver qu’il était capable de marquer face aux grandes équipes. Ce soir il a montré à tout le monde qu’il avait le niveau en sachant que les défenseurs allemands sont costauds. Il a su répondre présent et en plus de ça et c’est ce qu’on lui demande de faire. » Une belle réponse qui permet à Lacazettte d’attendre le rassemblement du mois de mars plus sereinement.