Tous les voyants sont au vert chez Noël Le Graët et la Fédération Française de Football. La victoire des Bleus au Mondial 2018 et l’engouement généré par la bande à Pogba et Mbappé ont créé une vague de sympathie énorme envers l’Équipe de France. Malgré tout, la FFF doit gérer deux dossiers dont elle se serait bien passée. Le premier est le plus récent et conduit directement à Jean-Kévin Augustin. L’attaquant de Leipzig, qui a refusé de rejoindre l’Équipe de France Espoirs prétextant un coup de fatigue, a disputé un match amical quelques heures après avec son club. Une attitude qui a provoqué l’ire de Noël Le Graët, du sélectionneur des Espoirs Sylvain Ripoll et de la Fédération Française de Football.

Interrogé sur le sujet dans les colonnes de Ouest-France au sujet de l’ancien espoir du PSG, Noël Le Graët n’a pas été tendre vis-à-vis d’Augustin et lui promet l’enfer. « On a monté un dossier juridique sévère auprès de la FIFA au sujet de Jean-Kévin Augustin. C’est une question de respect des sélections, quelles qu’elles soient. Le joueur convoqué en Espoirs dit, et par texto, qu’il a trop mal aux jambes pour venir, et on le voit jouer un match amical avec son club de Leipzig et marquer deux buts ! Vous imaginez si tout le monde fait ça ? »

Le Graët impitoyable avec Augustin, plus souple avec Rabiot

Tout porte à croire que la FFF va se servir du dossier Augustin pour créer un exemple. Mais si le président de la Fédération Française de Football s’est montré impitoyable envers l’international espoir tricolore, il entend jouer la carte de l’apaisement avec Adrien Rabiot dont le cas diffère quelque peu de celui d’Augustin. Pour rappel, le milieu international tricolore avait refusé de faire partie de la liste des réservistes pour le Mondial 2018. Ce qui avait provoqué la colère de Didier Deschamps et une pluie de critiques de la part des supporters des Bleus qui estimaient que le milieu parisien avait bafoué l’institution Équipe de France.

Interrogé sur le sujet, Noël Le Graët indique qu’il va recevoir très prochainement le natif de Saint-Maurice. « Quant à Adrien Rabiot, je dois le recevoir prochainement. Il a fait une grosse bêtise, il ne sera pas puni éternellement, mais ce n’est pas certain que Didier le reprenne tout de suite… » L’international tricolore (6 sélections) devrait donc pouvoir compter sur le soutien du président de la FFF. Pour celui de Didier Deschamps, il va sans doute falloir beaucoup plus de temps comme semble l’affirmer entre les lignes Noël Le Graët...