Il est l’entraîneur le plus respecté de France. Alors, quand Aimé Jacquet livre une analyse, forcément, il est écouté. À quelques mois du début de la Coupe du Monde, l’ancien sélectionneur champion du monde n’hésite pas à comparer la génération 98 avec l’actuelle. Interrogé par le 10 Sport au sujet d’Hatem Ben Arfa, il est d’avis que le joueur de l’Olympique de Marseille ne devrait pas être appelé pour le Mondial.

« Je pense que l’emmener à la Coupe du Monde serait une erreur. On ne peut pas faire entrer des joueurs dans une équipe qui cherche encore son expression collective, qui n’a pas d’idée directrice de jeu. Ce serait le fusiller, le broyer. C’est très difficile de s’en remettre et ça peut ruiner une carrière internationale », lâche Jacquet, avant de faire quelques analogies avec Anelka, Henry ou encore Djorkaeff !

« C’est un garçon doué comme pouvait l’être Nicolas Anelka ou Thierry Henry, quand ils étaient à Clairefontaine. Je ne suis pas surpris de son niveau actuel et même plutôt heureux pour lui. Même si, pour moi, il n’est pas complètement libéré. Il a fallu qu’il s’acclimate à l’OM et ce n’est jamais évident d’assumer et de concrétiser tous les espoirs placés en vous. Surtout pour un jeune joueur dont on attend autant », affirme le natif de Sail-sous-Couzan. « Un joueur comme ça a forcément du déchet technique. Il manque encore de régularité et d’expérience. Il a aussi tout intérêt à évoluer à d’autres postes pour le responsabiliser, lui permettre d’avoir un éclairage tactique et technique plus important, de mieux comprendre la construction du jeu. Je le verrai bien évoluer en neuf et demi, derrière l’attaquant de pointe, où sa technicité pourrait pleinement s’exprimer, comme ce que j’avais fait avec Youri Djorkaeff. »

À nouveau buteur hier soir avec l’OM (voir le détail du match entre Benfica et l’OM), Ben Arfa évolue actuellement au niveau auquel on l’attendait depuis deux ans. Enfin décisif et avec un jeu plus épuré, il a réussi à séduire Didier Deschamps. Mais pour Jacquet, ce nouvel équilibre est encore trop précaire. Surtout pour venir intégrer une sélection en plein doute. Cela en dit également bien long sur l’opinion du « Mémé » national sur son ancien protégé Raymond Domenech...

Dans le même thème :

Aimé Jacquet cartonne Domenech et la FFF !

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10