Ce dimanche matin, Paul Pogba a mis fin à plusieurs années de frustration pour la presse française. Le milieu international français peu loquace avec les médias, n’était plus apparu en conférence de presse avec les Bleus depuis plusieurs années. Un rendez-vous forcément attendu donc. Et pour ses retrouvailles avec les médias français, la Pioche s’est montré plutôt bavard. Très concerné depuis le début du Mondial, le joueur de Manchester United a rendu une copie très propre lors du deuxième match des Bleus face au Pérou (1-0). Si Didier Deschamps a parfois été obligé de freiner les ardeurs des observateurs sur le numéro six français, Pogba a tenté de justifier cette prise de position ce dimanche.

« Le coach voulait dire que je peux jouer à droite, à gauche, devant la défense, plus haut, dans différents systèmes... Mais il y a aussi d’autres joueurs, c’est qu’il voulait expliquer je pense, » a précisé l’intéressé. Encensé par ses partenaires depuis le début de la Coupe du Monde, le principal protagoniste se réjouit de recevoir autant de louanges. « Entendre cela de la part de mes coéquipiers... On joue une Coupe du Monde, je prends vraiment du plaisir, c’est peut-être ma dernière Coupe du Monde on ne sait pas. Je veux prendre du plaisir, oublier les critiques, ma seule réponse c’est sur le terrain, je donne le maximum pour ce maillot, pour la France, je veux gagner cette Coupe du Monde, » décrypte l’ancien joueur de la Juventus.

Paul Pogba veut gagner la Coupe du Monde

Capable de remobiliser les troupes, à l’écoute de ses partenaires, Paul Pogba semble plus que jamais capable de fédérer en équipe de France. Pour autant, le natif de Lagny-sur-Marne ne souhaite pas endosser le statut de leader. « Ce n’est pas à moi de dire si je suis le patron ou pas. C’est le terrain et en dehors que les gens peuvent juger. Je suis prêt à tout donner pour les Bleus, être leader ça vient naturellement. On a tous le même objectif, on veut gagner cette Coupe du monde, si je dois booster tout le monde je le ferai, » lâche ainsi le milieu français. Un état d’esprit qui s’explique peut-être aussi par une saison en club plutôt aboutie malgré quelques petits soucis avec son entraîneur à Manchester, José Mourinho qui n’a pas hésité à le mettre sur le banc. « Cette année c’était une meilleure saison pour moi, j’étais plus décisif, j’ai emmagasiné plus d’expérience, il y a eu des choses avec Mourinho mais il n’y a rien. Je n’avais jamais eu une saison où on me mettait sur le banc, c’était le choix du coach, je devais l’accepter, la seule réponse c’est sur le terrain, » confie déterminé le compère d’Antoine Griezmann chez les Bleus.

Une saison qui aura également permis à Paul Pogba de franchir un cap sur le plan mental. Entre les choix de José Mourinho à son égard et le prix de son transfert qui le suit depuis son arrivée à United, on ne laisse aucun répit au joueur mancunien. « Il y a tellement de critiques... Le fait d’entendre l’argent, les transferts, les 100 millions... Depuis ce transfert on m’aime encore plus, on parle tellement de ce transfert... Ça a changé ma vie, » note la Pioche. Ultime preuve de sa maturité, le milieu de terrain ne verrait aucun inconvénient à ce que Didier Deschamps lui fasse goûter au banc de touche pendant ce Mondial. « Je suis joueur, c’est mon boulot. Je suis présent pour le groupe et si le coach décide de me mettre sur le banc, je donnerai le maximum si je rentre. Moi je veux jouer tous les matchs comme tous les joueurs, si je dois être sur le banc, je serai toujours prêt quoiqu’il arrive. » Qu’on se le dise, le nouveau Paul Pogba est arrivé...