Leader d’Eredivisie avec quatre points d’avance sur l’Ajax Amsterdam, le PSV Eindhoven régale. Avec 30 buts inscrits en 10 journées, les protégés de Philip Cocu réalisent un début de championnat quasi parfait, simplement entaché par deux revers. Memphis Depay (20 ans) et Georginio Wijnaldum (23 ans), respectivement 6 et 3 réalisations en championnat, sont deux des grands artisans de ce départ idéal. Évidemment, cela ne fait qu’attirer davantage de regards sur deux éléments déjà mis en lumière la saison passée et durant la Coupe du Monde avec les Pays-Bas (les Bataves ont terminé à la 3e place).

Seulement, les pensionnaires du Philips Stadion ont décidé de ne pas se laisser faire. Le manager général du club Toon Gerbrands a assuré dans les colonnes du quotidien néerlandais De Telegraaf qu’aucun d’entre eux ne bougerait cet hiver. « La politique est aujourd’hui de garder tout le monde jusqu’à la fin de la saison. D’un point de vue économique, nous n’avons pas besoin de vendre. Nous ne vendrons pas », a-t-il lâché. L’objectif est clair, remporter le titre de champion après six années de disette.

Manchester United et le PSG, qui s’était penché sur Wijnaldum cet été avant que celui-ci ne prolonge jusqu’en juin 2018, ou encore Tottenham, qui, selon, De Telegraaf, avait proposé 20 M€ pour Depay lors du dernier mercato, savent désormais à quoi s’en tenir : il sera presque impossible de déloger les deux hommes en janvier. Également en ballotage favorable en Europa League (2e du groupe E derrière le Dinamo Moscou de Mathieu Valbuena), le PSV Eindhoven a décidé de montrer les crocs et de miser sur la continuité, quitte à dire non à de gros chèques. L’avenir dira si ce choix était le bon.