Après deux matchs assez peu convaincants face à la Suisse (2-1) et la Finlande (1-1), la Belgique se devait de montrer un meilleur visage face à la Norvège. Et c’est chose faite, non sans souffrir. Avec celui qui sera probablement le onze titulaire à l’Euro dès le coup d’envoi, la formation dirigée par Marc Wilmots a battu les Norvégiens 3-2. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la rencontre a démarré sur les chapeaux de roue pour les Belges. C’est l’inévitable Romelu Lukaku qui a donné l’avantage aux siens. Après un service de De Bruyne, il a profité d’une erreur du défenseur rival pour crucifier Nyland au bout de seulement trois minutes de jeu (1-0). Et alors que les Diables Rouges dominaient, la Norvège a égalisé contre le cours du jeu. Stefan Johansen a profité d’une perte de balle de Nainggolan pour trouver Joshua King. Le joueur de Bournemouth a placé une belle frappe à ras de terre qui a touché le poteau gauche de Courtois avant de se loger dans le fond des filets (22e, 1-1).

Dès lors, les débats se sont équilibrés. Berisha forçait même Courtois à s’employer à fond avec une parade décisive pour éviter le 2e but norvégien (40e). Derrière King prouvait qu’il n’avait aucun problème à pénétrer la défense belge et s’offrait une nouvelle situation dangereuse, mal conclue finalement (41e). Les joueurs offensifs des Diables Rouges ne touchaient pratiquement aucun ballon. Au retour des vestiaires, la situation s’est encore compliquée. Si les locaux étaient sur le point de reprendre l’avantage via une double occasion de Witsel et De Bruyne, c’est la Norvège qui a marqué, prenant l’avantage. Berisha profitait de la passivité de la défense de la Belgique pour envoyer un joli missile en pleine lucarne depuis l’entrée de la surface (49e, 1-2). Derrière, Lukaku manquait une énorme occasion en reprenant un centre devant les cages, sans le cadrer (50e) !

La Belgique reprenait le dessus, et Nainggolan échouait sur Nyland (54e), donnant lieu à une longue période de domination. Il a fallu attendre la 70e minute, pour que, sur un superbe centre de De Bruyne, Hazard vienne reprendre de la tête au premier poteau pour remettre les compteurs a égalité (2-2). De quoi remotiver la sélection, et Lukaku était à deux doigts de s’offrir un doublé, mais Aleesami a dévié sa tentative (72e). Wilmots n’a cependant pas dû patienter longtemps pour voir ses protégés prendre le dessus : Ciman reprenait un corner de la tête pour expédier le ballon au fond des filets (73e, 2-1). Une prestation compliquée face à une bonne équipe norvégienne, mais soldée par une victoire importante pour le moral.