« Will Grigg’s on fire, your defence is terrified... », ces paroles sont gravées dans toutes les têtes des suiveurs de cet Euro. Récemment, nous vous faisions partager l’incroyable histoire de cette chanson et de cet attaquant nord-irlandais de Wigan. Pourtant Will Grigg n’a pas joué une seule minute lors de la compétition et son équipe a été éliminée ce samedi contre le Pays de Galles (défaite 0-1), mais nul ne pourra oublier son nom. Jusqu’alors, il ne s’était pas exprimé sur sa compétition ni sur cette chanson, mais c’est désormais chose faite.

« Oui, c’est purement incroyable. Cette chanson me dépasse. J’arrive de Wigan où je suis une star. Mais c’est à une toute autre échelle, on est montés de troisième en deuxième division et là, d’un coup, c’est une popularité européenne qui me tombe dessus. Tout ça me motive encore plus. C’est énorme. Je veux profiter de cet élan », a-t-il confié à nos confrères de L’Équipe ce samedi soir. Une musique entraînante reprise sur l’air de la chanson de Gala « Freed from desire » qui avait totalement disparue des radars et ce sont les fans de l’Europe entière qui reprennent la chanson en coeur depuis le 10 juin dernier date de l’ouverture de la compétition.

Mais que va-t-il devenir ? Pour le moment, le joueur se dit heureux à Wigan et compte bien aider son équipe à monter en Premier League cette saison. Mais nul doute que sa popularité désormais acquise sur le Vieux Continent, en plus de ses statistiques incroyables, ne laissera pas indifférents des clubs d’une plus grande importance que Wigan. En tout cas et malgré quelques heurts notamment à Marseille entre Anglais et Russe, les supporters étrangers (notamment les Irlandais et les Nords-Irlandais) auront tenu leur rang et auront fait le travail en tribunes alors que sur le terrain ce n’était pas toujours ça. Et pour tout avouer, nous sommes un peu déçus que l’Irlande du Nord quitte la compétition.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10