A l’aller, Arsenal avait su éviter le piège du déplacement périlleux en Suède en disposant facilement de la modeste équipe d’Östersunds. Un adversaire loin d’être du calibre d’une formation londonienne considérée comme l’une des favorites à la victoire finale en Ligue Europa. Mais les Gunners aiment rappeler qu’ils sont souvent capables du pire. Et le pire a bien failli se produire hier soir, à l’Emirates qui plus est. Vainqueurs 3 buts à 0 à l’aller, les hommes d’Arsène Wenger perdaient 2 buts à 0 après seulement 25 minutes de jeu en première période. Et si la réalisation inscrite par Kolasinac juste après la pause a soulagé les siens, les visiteurs ont pu repartir de l’Emirates la tête haute.

« Je suis incroyablement fier de la performance. Il fallait bien jouer et prier pour un miracle. De mon point de vue, on a été à la hauteur, à un moment difficile pour nous. L’équipe qu’ils ont alignée a montré qu’ils nous respectaient. Il y a sept ans, je suis venu dans ce club où il n’y avait rien : voir 5 000 personnes prendre l’avion pour assister à ce genre de match, c’est un superbe sentiment », a d’ailleurs déclaré le coach d’Östersunds Graham Potter dans des propos relayés par L’Équipe. En revanche, les Gunners ont fait profil bas.

Roy Keane cartonne Wilshere

« Les Gunners sifflés à l’Emirates » (Daily Mail), « Horror show » (Daily Mirror) : comme ils savent très bien le faire, les médias anglais n’ont pas manqué de critiquer la performance des partenaires de Jack Wilshere. Des attaques face auxquelles Wenger a tenté d’expliquer la piètre prestation de ses joueurs. « Nous n’étions pas dedans en première période, la deuxième était bien meilleure. Nous aurions dû marquer quelques buts. Notre énergie était supérieure, notre domination était constante. Nous avions le contrôle en deuxième période. En première mi-temps, nous étions en danger. Nous étions complaisants, pas concentrés et à découvert à chaque fois que nous perdions le ballon. Nous n’avions aucune idée de ce qui se passait avec le ballon. C’est pour ça qu’on a subi. Dans l’ensemble, nous avons bien réagi et fait le travail pour la qualification, c’est ce qu’il faut retenir de ce soir et c’est tout. »

Un constat partagé par un certain Roy Keane. Devenu consultant à la télévision anglaise, l’ancien capitaine partage l’avis de Wenger. Cependant, l’Irlandais n’a pas manqué d’envoyer un sacré tacle à Jack Wilshere qu’il ne porte visiblement pas dans son cœur. « Le manager a tout résumé. Il n’y avait pas d’énergie, pas de volonté. Vous vous attendez à ce que vos joueurs les plus expérimentés donnent l’exemple. Je pense, quand Wilshere est votre capitaine, qu’il est l’un des joueurs les plus surcotés de la planète ». De quoi rhabiller le numéro 10 d’Arsenal pour l’hiver !