Mestalla n’a pu que constater les dégâts. Valence a subi la loi d’Arsenal en demi-finale retour de Ligue Europa (2-4). Les Espagnols ont plié sous les coups de boutoir de la paire d’attaquants des Gunners Pierre-Emerick Aubameyang-Alexandre Lacazette. Le premier s’est offert un retentissant triplé, tandis que le second a lui aussi porté son nom au tableau d’affichage.

Une habitude pour les deux hommes, proches sur et en dehors du terrain. Depuis que les matches à élimination directe ont démarré, le duo est tout simplement intenable. Le Gabonais a ainsi inscrit un doublé en huitième de finale retour à l’Emirates contre le Stade Rennais (3-0). Le Tricolore s’est lui montré prépondérant au tour suivant, en quarts de finale, à Naples, en inscrivant d’un joli coup franc le but de la victoire (0-1).

Dix buts à eux deux depuis le début des matches qui comptent

Décisifs à tour de rôle, les deux compères se sont associés en demi-finale face au club ché. Ils ont inscrit les sept buts des Londoniens sur la double confrontation (deux à l’aller pour le Français, un pour le Gabonais). Pour le plus grand bonheur de leur manager Unai Emery, au micro de RMC Sport jeudi soir. « La vérité, c’est qu’ils travaillent énormément. Quand ils s’entraident, je suis très satisfait. Ils créent beaucoup d’occasions, marquent beaucoup et participent aussi au travail défensif », a savouré l’Espagnol.

Même son de cloche pour Nacho Monreal. « Nous avions besoin d’Aubame et de Laca. Nous sommes si fiers de lui parce qu’il a mis trois buts en demi-finale. Il nous a aidés, mais on ne doit pas cette finale qu’à lui, c’est grâce à tous les joueurs. Il a mis un triplé, alors on est content pour lui », a apprécié l’Ibère en zone mixte. Arsenal et lui compteront encore sur le duo Aubameyang-Lacazette, 10 buts au compteur depuis le début des matches couperets, pour décrocher le titre, en finale, contre les voisins de Chelsea.