Une semaine après les quarts de finale aller, la Ligue Europa était déjà de retour ce jeudi soir avec les matches retour. Une semaine après sa défaite à l’Emirates Stadium (0-2), le Napoli accueillait Arsenal dans son Stadio San Paolo. L’objectif était simple pour les Partenopei : l’emporter 2-0 pour arracher une prolongation ou s’imposer par trois buts d’écart afin de se qualifier directement pour les demi-finales de la compétition. En face, les Gunners devaient conserver cet avantage acquis à la maison pour voir le dernier carré. Pour tenter de renverser la formation londonienne, Carlo Ancelotti conservait son 4-4-2 mais titularisait Chiricheș, Ghoulam et Milik. En face, Unai Emery alignait encore son 3-5-2 avec comme seul changement la présence de Xhaka dans l’entrejeu à la place d’Özil. Devant leur public, les Azzurri se projetaient rapidement vers l’avant pour tenter de créer le danger mais le début de match était pauvre en occasions. De l’autre côté, les Gunners opéraient en contres.

Lancé dans la surface, Ramsey se retrouvait au sol après un duel avec Maskimovic. Trop peu cependant pour obtenir un penalty selon l’arbitre (9e). Et après un long round d’observation, le Napoli se procurait quelques occasions. En contre-attaque, Callejon héritait du ballon au deuxième poteau. Oublié par la défense londonienne, l’ailier espagnol ouvrait alors son pied mais Cech était à la parade (17e). Juste avant la demi-heure de jeu, Milik ouvrait alors la marque d’un piqué mais son but était refusé pour un hors-jeu (25e). L’attaquant polonais ne cadrait ensuite pas sa tête (28e). Et finalement, Arsenal débloquait la situation, quelques instants après la sortie sur blessure de Ramsey, remplacé par Mkhitaryan (24e). Sur un coup-franc bien placé, Lazette s’élançait et envoyait le ballon au fond des filets, laissant Meret sur ses appuis (36e, 0-1). Après un coup de tête au-dessus de José Callejon (41e), l’arbitre ne bronchait pas sur une situation litigieuse entre l’Espagnol et Kolasinac (45e+5), alors que le défenseur d’Arsenal était en position de dernier défenseur. Le score était donc de 1-0 à la pause.

L’Eintracht Francfort élimine le Benfica Lisbonne !

En deuxième période, les hommes de Carlo Ancelotti n’avaient pas le choix : il fallait marquer quatre buts et ne pas en encaisser un seul. Rapidement, Fabian Ruiz tentait d’égaliser mais sa frappe fuyait le cadre (47e). Et les Gunners ne passaient pas loin du break juste derrière. Servi sur un plateau, Aubameyang n’avait plus qu’à ajuster Meret mais ce dernier réalisait une parade exceptionnelle (48e). Le portier du Napoli sauvait d’ailleurs encore les meubles derrière (58e), tandis qu’Insigne n’assurait pas sa tentative (60e). Les locaux voulaient vraiment marquer au moins un but mais manquaient cependant de précision. Chiricheș (63e) et Milik (66e, 73e) ne trompaient pas la vigilance de Cech. Malgré quelques occasions, le score en restait là. Arsenal jouera donc les demi-finales de cette C3. De son côté, l’Eintracht Francfort était opposé au Benfica Lisbonne. Au match aller, le club lisboète l’avait emporté sur le score de 4-2 grâce notamment à un triplé de la pépite Joao Felix. Devant leur public, les hommes d’Adi Hütter poussaient mais ne trouvaient pas la faille dans un premier temps. Il fallait attendre la 37e minute pour voir un but puisque Kostic trouvait le chemin des filets après une frappe de Gacinovic sur le poteau. Il ne manquait donc plus qu’un petit but à l’équipe allemande pour valider son billet pour le dernier carré. Et à la 67e minute, Rode délivrait les siens (2-0). Grâce à ce succès, l’équipe de Bundesliga continue donc l’aventure !

À Londres, Chelsea et le Slavia Prague croisaient le fer à Stamford Bridge, sept jours après le succès des Blues en République tchèque (1-0). Rapidement, Pedro donnait l’avantage à la formation de Maurizio Sarri après une magnifique combinaison avec Azpilicueta et Giroud (5e). Les locaux poussaient et le malheureux Deli marquait contre son camp après un poteau de Pedro (10e). L’attaquant espagnol était en feu et trouvait ensuite Giroud pour le 3-0 (17e). Derrière, Soucek réduisait l’écart sur corner (26e) mais Pedro, encore lui, enfonçait le clou en signant un doublé (27e). En confiance, les Blues menaient donc 4-1 à la pause. Mais au retour des vestiaires, les visiteurs se rebellaient. Sevcik signait en effet un doublé en quatre minutes (51e, 55e) pour relancer la partie. Cependant, Chelsea tenait ce résultat ensuite pour valider son billet pour le prochain tour. Enfin, Valence retrouvait Villarreal dans cette confrontation 100% espagnole. Vainqueur 3-1 à l’aller, le club che n’avait plus qu’à terminer le travail à domicile. Dès la 13e minute, Latorre trouvait la faille sur un centre de Guedes (13e). En deuxième période, Parejo doublait la mise d’un coup-franc dévié par le mur (54e). L’équipe de Marcelino disputera également les demi-finales.

Revivez le film de la rencontre Napoli-Arsenal sur notre live commenté.

Les résultats de la soirée (en gras, les équipes qualifiées) :

- Chelsea 4-3 Slavia Prague (1-0 à l’aller) : Pedro (5e, 27e), Deli (10e, csc), Giroud (17e) ; Soucek (26e), Sevcik (51e, 55e)

- Eintracht Francfort 2-0 Benfica (2-4 à l’aller) : Kostic (37e), Rode (67e)

- Napoli 0-1 Arsenal (0-2 à l’aller) : Lacazette (36e)

- Valence 2-0 Villarreal (3-1 à l’aller) : Latorre (13e), Parejo (54e)

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10