En s’imposant 1-0 sur la pelouse de la Meinau jeudi dernier, Strasbourg s’est placé en position favorable pour obtenir son ticket pour la phase de poules de la Ligue Europa. Mais pour le valider, il fallait obtenir un bon résultat à Francfort et sa horde de supporters déchaînés. Les demi-finalistes de la dernière édition de Ligue Europa ont certes perdu des joueurs majeurs cet été, ils n’en sont pas moins redoutables, surtout à domicile. Ils le prouvaient en mettant énormément d’intensité dès le début de la rencontre. Mais les Alsaciens ne se démontaient pas et résistaient au gros pressing adsverse, même s’ils perdaient un peu vite leurs ballons. La première situation intervenait à la 7e minute, avec un tir en angle fermé de Kamada, qui butait sur Sels.

Puis c’est le défenseur Hinteregger qui allumait une grosse mèche de loin (17e), qui rasait le poteau strasbourgeois. Strasbourg souffrait légèrement mais tenait bon, à défaut de se créer des occasions. Ajorque était ainsi très peu servi et Zohi n’arrivait pas à profiter sa vitesse. Sur un contre allemand, Rebic débordait et enchaînait par un centre fort que Mitrovic, surpris par le rebond, envoyait dans ses propres filets (1-0, 26e). L’Eintracht avait donc déjà refait son retard et accentuait la pression. Strasbourg ne passait pas loin de la correctionnelle sur une tête de Paciencia, détournée par Sels (38e). Seule action à se mettre sous la dent, une belle reprise du gauche d’Ajorque sur un bon ballon de Lala (41e). Mais un nouveau tournant allait intervenir à la 44e minute. Lancé par Hasebe en profondeur, Rebic laissait traîner son pied sur Sels, qui se tordait de douleur. L’arbitre prenait ses responsabilités et expulsait l’international croate ! Ce qui rendait le match encore plus tendu entre deux équipes déjà très remontées. Le retour aux vestiaires était ainsi particulièrement chaud...

Liénard expulsé, Strasbourg craque

Au retour des vestiaires, la tension ne retombait pas, bien au contraire et chaque contact était à la limite de la légalité. Le public y mettait du sien également, en lançant divers objets sur Dimitri Liénard, qui s’apprêtait à tirer un corner. Les joueurs de Francfort, véhéments, invitaient le joueur à poursuivre malgré tout, tandis que l’arbitre laissait faire. Cela explique peut-être l’action qui allait suivre. Taclé sévèrement par Kohr par derrière, Liénard lui assénait une légère gifle et récoltait un carton rouge, logique dans ce genre de situation. Kohr ne prenait lui qu’un jaune. Complètement survoltés, les joueurs de l’Eintracht continuaient de mettre la pression et obtenaient un bon coup-franc. Kostic, qui avait insulté Sels sur le chemin des vestiaires, se chargeait de le tirer en pleine lucarne (2-0, 60e). L’affaire se compliquait pour les Alsaciens, obligés de marquer au moins un but.

Elle se compliquait encore plus 6 minutes plus tard, sur une belle action collective des Allemands, avec Kamada servant en retrait Da Costa, qui battait Sels de près (3-0, 66e). Cette fois-ci, au regard du scénario, cela semblait terminé pour les Strasbourgeois, dont le manque d’expérience européenne se ressentait clairement. Dépassés par l’enjeu et l’intensité (mal contrôlée par l’arbitre de la rencontre), ils étaient trop en dedans pour espérer un retournement de situation. Kostic trouvait même la barre et le poteau sur la même frappe (70e). Seule petite occasion au crédit des Alsaciens, une frappe de Thomasson cadrée, détournée par Kevin Trapp (73e). Il était déjà trop tard pour les hommes de Thierry Laurey, qui auront été mangés par leurs adversaires du soir. L’aventure européenne s’arrête donc juste avant la phase de poules pour Strasbourg.

Revivez le film du match.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10