Dernier rendez-vous de la saison en Angleterre en ce jour de mariage princier. Manchester United et Chelsea se rencontraient en finale de FA Cup à Wembley. Favori et qualifié pour la Ligue des Champions l’an prochain, MU se présentait en 4-3-3 avec Pogba au milieu. Lukaku était lui trop juste pour démarrer la rencontre et c’est Rashford qui évoluait en pointe avec Lingard et Alexis Sanchez à ses côtés. Remis de sa blessure, Anthony Martial prenait lui aussi place sur le banc. En face, les Blues ne se trouvaient pas dans la même dynamique que son adversaire, notamment après la fessée prise à Newcastle le week-end dernier. Pour son probable dernier match à la tête du club, Conte envoyait un 3-5-2 avec Bakayoko et Kanté au milieu, en plus de Giroud associé à Hazard devant.

Dans ce dispositif, les Londoniens parvenaient à gêner les Red Devils. Ils attendaient bien sagement dans leur moitié de terrain et tentaient d’alerter Giroud ou Hazard sur de longs ballons. Un premier arrivait jusqu’aux pieds du Belge, qui obligeait De Gea à une parade du pied (9e). C’est ensuite Bakayoko qui s’infiltrait dans la surface mancunienne. Déséquilibré par Matic, le Français n’obtenait pas un penalty pourtant manifeste (14e). L’arbitre M. Oliver se rattrapera quelques minutes plus tard. Sur un nouveau long ballon distribué par Kanté, Hazard prenait de vitesse Jones, qui le taclait irrégulièrement en position de dernier défenseur dans la surface. Jaune et penalty pour Hazard qui le transformait sans mal (1-0, 22e).

Conte devrait quitter Chelsea avec cette victoire en FA Cup

C’est une fois le match lancé depuis un long moment que MU se mettait à jouer. Les joueurs de Mourinho se montraient plus insistants mais le génie n’était pas du tout au rendez-vous. Ils s’en remettaient souvent à des solutions individuelles à l’image de deux tentatives de Pogba (27e, 30e). La fin de première période offrait de meilleures situations mais c’était encore trop facile pour le duo Rudiger-Cahill, qui se délectait des centres envoyaient dans la boite. La défense pouvait tout de même remercier Rashford, qui se loupait à bout portant (45e). En grande difficulté dans le jeu, Manchester United allait devoir montrer un tout autre visage pour revenir dans cette rencontre. Probablement bousculés par Mourinho, les Red Devils affichaient d’autres intentions dans le jeu.

Ils se montraient plus conquérants en passant par les côtés notamment. Les centres de Valencia et de Young faisaient enfin effet mais la défense tenait bon. Courtois repoussait quelques situations (53e, 59e) et intervenait sur une lourde frappe de Rashford (56e). Matic lui ratait le cadre (60e) quand Courtois réalisait un bel arrêt sur Jones. Alexis se jetait mais le but était logiquement refusé pour hors-jeu (63e). La rencontre pouvait basculer d’un côté comme de l’autre. Marcos Alonso manquait une grosse occasion devant De Gea après un bon travail de Kanté (70e). Dans la continuité de l’action Young touchait le ballon de la main sans que cela ne soit sanctionné (71e). En face, Courtois sortait encore vainqueur de son duel avec Rashford (73e). La fin de match approchait et MU poussait. Pogba ratait une tête toute faite (83e) et malgré quelques corners dans les arrêts de jeu, Manchester United ne revenait pas. Chelsea remporte la 8e FA Cup de son histoire. Un joli cadeau d’adieu pour Conte.

Revivez le film de la rencontre ici.

L’homme du match : Hazard (7,5) : pour sa 300ème apparition sous le maillot des Blues, l’international belge avait à cœur de briller. Positionné en soutien de Giroud, il a tenté de faire le liant entre le milieu et l’attaque, mais il était un peu seul lors des phases offensives. Pourtant, grâce à sa vitesse supersonique et sa qualité technique, il a su déstabiliser la défense mancunienne. La première fois, en prenant le meilleur Phil Jones, mais De Gea veillait au grain (9e). La deuxième était la bonne, et une fois de plus Jones a souffert face à la vitesse du Belge et a commis l’irréparable en provoquant un penalty. Sentence transformée avec beaucoup de sang-froid par Hazard (22e). Tout au long du match, il a été le seul joueur des Blues à avoir été capable de faire la différence. Remplacé à la 90e par Willian.

Chelsea :

-  Courtois (7,5) : Caballero est l’habituel titulaire dans les cages des Blues en Coupe, mais Conte a visiblement préféré aligner sa meilleure cartouche avec le portier belge. Ce dernier a vécu un premier acte relativement calme avec le manque d’efficacité des attaquants adverses. La donne était clairement différente lors du second acte. Plus entreprenants, les Red Devils se montraient dangereux par l’intermédiaire de Rashford mais le dernier rempart belge se montrait décisif (53e, 56e, 73e). Auteur d’un arrêt réflexe de grande classe sur une tête de Jones (63e).

-  Azpilicueta (6,5) : face à lui cet après-midi, le défenseur espagnol avait un sacré client en la personne d’Alexis Sanchez. Si le Chilien s’est baladé dans sa zone en début de match, il a beaucoup dézoné pour se défaire du marquage de l’Espagnol. Bien aidé par Moses, il a dans l’ensemble bien su contrôler l’attaquant chilien.

-  Cahill (6,5) : le capitaine des Blues a bien tenu la barque. Le leader de la défense a régné en maître dans sa surface. Quelques interventions et jaillissements bien sentis qui ont soulagé sa défense. En bon capitaine, il a su haranguer ses troupes lors des temps faibles des siens. Ce dernier a rempli sa mission.

-  Rüdiger (7) : le rugueux défenseur allemand de la formation londonienne a comme à son habitude fait preuve de beaucoup de rigueur défensive. Solide, dur sur l’homme, il a réalisé un grand match et a plus que bien résisté à la vitesse de Rashford en faisant parler sa puissance physique pour remporter son duel face à l’attaquant anglais.

-  Kanté (7,5) : pour son dernier match de la saison avec Chelsea, le meilleur joueur de l’année des Blues voulait certainement tenir son statut. Force est de constater que malgré tous les matchs disputés cette saison, l’infatigable récupérateur en avait encore sous le pied. Récupération, tacle, pressing, N’Golo Kanté a fait du Kanté, même s’il a eu du mal à contrôler les montées balle au pied de son compatriote Pogba lors du second acte. A noter quelques percées dont lui seul a le secret.

-  Fabregas (5,5) : le métronome espagnol n’était pas dans les meilleures dispositions dans ce match pour faire parler sa qualité technique. Obligé de défendre, il a souvent couru dans le vide. Mais sa capacité à faire la différence sur une pesse a été très précieuse, à l’image de sa sublime ouverture pour Hazard qui a amené le premier but.

-  Bakayoko (6) : le milieu français avait certainement le rôle le plus ingrat des trois milieux, mais son rôle était capital. Harceler le porteur du ballon, récupérer la balle haute, couper les trajectoires de passes. Une mission que l’ancien milieu de l’AS Monaco a globalement bien réussie.

-  Marcos Alonso (5,5) : comme son homologue à droit, l’Espagnol faisait office de première ligne défensive pour les Blues. Son repli défensif a bloqué les passes axiales de MU en les obligeant à passer sur les ailes. Sur les phases de récupération, sa qualité technique a permis à son équipe de bien ressortir le cuir. Ce dernier a toutefois gâché une énorme occasion en butant sur De Gea (70e).

-  Moses (5,5) : l’international nigérian est apprécié par son entraîneur pour sa générosité et à sa capacité à répéter les efforts défensifs, tout en se montrant parfois dangereux lors des phases offensives. Mais pour ce match, il s’est contenté d’effectuer les tâches défensives. Une tâche qu’il a plutôt bien réussie en aidant son latéral à museler un Sanchez bien discret. Un peu plus en difficulté lors du second acte avec la montée en puissance de Young.

-  Hazard (7,5) : voir ci-dessus.

-  Giroud (5,5) : le buteur français est Monsieur Coupe d’Angleterre. Depuis son arrivée Outre-Manche, il excelle dans cette compétition avec 15 buts en 22 matchs de Cup. Dans son registre habituel de point d’appui, la tour de contrôle a attiré tous les ballons aériens. Entre déviation et jeu à une touche de balles, le Français a apporté ce qu’il sait faire. Mais en tant que buteur, son match a été frustrant tant il n’a rien eu à se mettre sous la dent. Remplacé par Morata à la 89e minute.

Manchester United :

- De Gea (6,5) : le gardien espagnol n’a pas eu beaucoup de travail à réaliser mais chaque fois que sa défense souffrait sur les rares occasions adverses, il devait s’employer. C’était notamment le cas sur ce bel arrêt du pied droit après ce tir d’Hazard (9e). Pris à contre-pied sur le penalty d’Hazard (22e), il a su prêter main-forte à sa défense sur quelques ballons aériens. Il sort une belle parade face à Marcos Alonso (70e).

- Valencia (5) : comme Young, l’Équatorien a joué très haut dans son couloir afin d’aller chercher la ligne du milieu à 5 des Blues. Résultat, il a plus couru après Marcos Alonso que devant lui et a mis son équipe dans le dur, laissant Herrera et Matic faire le sale boulot. Le capitaine mancunien a aussi eu du mal à apporter du soutien devant et n’a pas su amener sa qualité technique non plus. Du mieux en seconde période mais insuffisant. Averti (58e).

- Smalling (7) : il a plutôt bien répondu au défi physique que Giroud lui a lancé. Le défenseur anglais a tenu la baraque derrière alors que son associé a vécu un calvaire. Certes ses relances n’ont pas toujours donné satisfaction mais il est parvenu à prendre de nombreux ballons aériens. Il a aussi fini par prendre le dessus sur un Hazard (77e, 85e) plus discret en fin de rencontre. Il a réalisé un grand match lors de cette finale.

- Jones (2,5) : un début de rencontre très compliqué entre des relances délicates (9e) et un mal de chien à défendre face aux appuis courts d’Hazard ou encore au jeu de tête de Giroud. Toujours dans le dur, il finit par craquer en séchant Hazard en position de dernier défenseur (22e), penalty et jaune, un moindre mal. Il n’est pas loin de se rattraper peu de temps après mais sa tête ne trouvait pas le cadre (45e). Remplacé par Mata en fin de rencontre (86e).

- Young (5,5) : il a mis un certain temps avant de sortir de sa torpeur. Après quasiment une mi-temps, l’international anglais a fini par mettre de la percussion dans son couloir (43e). Il a distribué quelques centres précis qui ont mis la défense des Blues en alerte (45e) et réussi à mettre Moses dans la difficulté, lui qui a multiplié les fautes. Il aurait dû être sanctionné d’un penalty pour une main pourtant flagrante mais l’assistance vidéo en a décidé autrement (70e).

- Herrera (4,5) : il a connu une première période très dure. L’ancien de l’Athletic ne parvenait pas à se placer entre sa défense et le milieu. Préposé à la relance et à se glisser entre les lignes, il a surtout couvert les montées sans influence de Valencia. Plus remuant au retour des vestiaires, l’Espagnol a pu alimenter en bons ballons ses compères offensifs mais il a aussi su bloquer les montées de Bakayoko.

- Matic (5) : on l’a connu dans de meilleurs jours. Il est déjà tout heureux de voir M. Oliver ne pas siffler un penalty à son encontre après une faute sur Bakayoko (14e). Réputé pour sa frappe de balle, le Serbe a cette fois-ci complètement dévissé deux tentatives (42e, 60e). Même dans le jeu, il fut moins brillant, éprouvant davantage de difficultés à trouver ses partenaires offensifs mais également à couper le jeu des Blues. Il a enfin trouvé le cadre mais aussi les gants de Courtois (80e).

- Pogba (4) : le Français a eu du mal à rentrer dans sa rencontre avec deux ballons perdus qui ont causé ensuite deux fautes de sa part. Comme souvent, il a joué trop seul, à l’image de ces deux frappes ratées (27e, 30e). Plus concentré en seconde période, il a tenté de mettre le jeu par quelques percées dans l’axe (63e) sans que ses ballons ne parviennent dans la zone dangereuse à ses coéquipiers. Une opportunité gâchée de la tête (83e).

- Lingard (3,5) : il a traversé la première période tel un fantôme. Il s’est simplement distingué par quelques altercations avec l’arbitre juste avant la pause. L’attaquant a montré plus de choses au retour des vestiaires en combinant avec ses partenaires mais ça n’a pas été suffisant. Remplacé par Martial (74e) dont l’entrée fut intéressante, entre une frappe contrée (79e) et plusieurs raids, mais pas déterminante.

- Rashford (3) : préféré à Lukaku qui était trop juste pour démarrer titulaire, le jeune anglais a entamé la rencontre à la pointe de l’attaque, un poste où il a eu du mal. Il n’a pas réussi à faire parler sa vitesse et surtout, il s’est montré en dessous de tout techniquement (17e, 24e). Il a même manqué une énorme occasion juste avant la pause (45e+1). Un léger mieux en seconde période mais il échoue une nouvelle fois face à Courtois (56e, 71e) avant d’être remplacé par Lukaku (74e) qui n’a pas montré grand-chose.

- Alexis Sanchez (4) : titulaire sur le côté gauche, l’ancien d’Arsenal a beaucoup tenté sans jamais une grande réussite. Propre techniquement avec quelques bons ballons, il a manqué de mobilité pour tromper ses adversaires. En seconde période, on l’a vu plus percutant et jouant plus vite avec ses coéquipiers seulement il n’a pas eu d’occasions à se mettre sous la dent. Il a disparu durant le dernier quart d’heure.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10