Le FC Barcelone présentait officiellement à la presse Éric Abidal son nouveau secrétaire technique. En compagnie de Jordi Mestre, vice-président du club blaugrana, et Pep Segura, manager général de l’écurie catalane, le Tricolore a été assailli de questions au sujet de l’affaire Antoine Griezmann (27 ans), qui a décidé de rester à l’Atlético Madrid alors qu’il avait été annoncé tout proche du Barça par la presse et même les hautes sphères azulgranas. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le sujet est sensible dans les travées du Camp Nou.

Après avoir laissé entendre que Gerard Piqué et Samuel Umtiti seraient rappelés à l’ordre suite à leur comportement durant cette affaire, Jordi Mestre a en effet refusé de répondre aux questions, pourtant très insistantes, des journalistes présents. « Par respect pour Éric, nous ne centrerons pas cette conférence de presse sur le cas Griezmann. (...) Parler de Griezmann aujourd’hui serait manquer de respect à Éric », a-t-il lancé aux nombreuses relances. Même son de cloche pour Pep Segura. « Ce sont des décisions personnelles, qui peuvent choisir de venir ou pas », s’est-il contenté de répondre. « Je crois que sa décision lui appartient. Je ne veux pas en débattre », a pour sa part lancé Abidal. Ambiance...