La situation d’Amiens est alarmante. 19es de Ligue 1, les Picards ont essuyé un nouveau revers (le 12e de la saison) en championnat face à Monaco, au stade de la Licorne, samedi (1-2), alors qu’ils avaient le match en main pendant près de 80 minutes. La formation entraînée par Luka Elsner (37 ans) n’a d’ailleurs plus connu la victoire en championnat depuis le 2 novembre (1-0, face à Brest), soit plus de trois mois. Alors que son club compte 4 points de retard sur le Nîmes Olympique (18e et barragiste), le président d’Amiens a maintenu sa confiance à son entraîneur slovène.

« Les dirigeants sont derrière le coach. Je pense que Luka fait un très bon travail et mon conseil d’administration est derrière moi à ce niveau-là. (...) C’est à nous de bien travailler en faisant les efforts nécessaires et de croire en notre maintien. Mais une fois que j’ai dit cela, je voudrais mettre un tacle modéré à toutes les Cassandre amiénoises. Si je ne suis pas content d’un collaborateur, s’il ne fait pas bien son métier, je m’en sépare ! Tout le monde, vous comme moi, peut faire des erreurs dans la vie, mais à partir du moment où les gens sont irréprochables dans leur travail et donnent tout ce qu’ils peuvent, je dois les accompagner. Je ne suis pas un traître. Je veux m’inscrire avec Luka Elsner sur un cycle de trois ans comme je l’ai fait avec Christophe Pélissier qui n’avait pas non plus une véritable expérience du haut niveau », a confié Bernard Joannin au cours d’un entretien accordé à France Bleu Picardie. L’Amiens SC accueillera le PSG samedi (17h30, 25e journée de Ligue 1) dans un match qui s’annonce compliqué à aborder pour une équipe ayant seulement engrangé 4 points sur 36 possibles lors des 12 dernières rencontres.