La sélection argentine disputera la Coupe du Monde 2018 en Russie. Si la qualification est acquise, la manière a laissé à désirer. Qualifiée à l’issue de l’ultime journée des éliminatoires dans la Zone Am-Sud, à la faveur d’un succès face à l’Equateur (1-3), l’Albiceleste n’a pas pour autant levé les doutes qui planent sur le jeu produit par les hommes de Jorge Sampaoli. Et la lourde défaite concédée face au Nigéria (2-4), en amical, hier, a de nouveau permis aux détracteurs du sélectionneur argentin de monter au créneau. Diego Maradona en tête.

El Pibe de Oro, qui avait dirigé l’Albiceleste de 2008 à 2010, a réalisé une sortie assassine sur son compte Instagram, chiffres à l’appui, et tiré le signal d’alarme avant la Coupe du Monde en Russie. S’il n’avait dirigé que 24 matches à la tête de la sélection argentine, Maradona semble disposer d’un ratio de victoires éloquent. Viré après une Coupe du Monde 2010 décevante, marquée par une élimination en quarts de finale face à l’Allemagne (0-4), l’actuel coach de Fujaïrah Sports Club, club de deuxième division des Emirats Arabes Unis, serait prêt à reprendre en main la sélection. Comme en atteste ce message posté sur Instagram : « Qui a le plus gagné ? Tirons nos conclusions. Je suis furieux parce qu’il en va de notre prestige, mais les gamins ne sont pas à blâmer. JE VEUX REVENIR !!! ». Le message est clair.