Avec 17 buts toutes compétitions confondues avec Arsenal, Alexandre Lacazette aura terminé meilleur buteur du club. Un bilan plus qu’honorable pour un joueur qui vivait là sa première expérience à l’étranger, en débarquant dans un vestiaire déjà bien fourni en stars offensives (Özil, Sanchez, Giroud, avant que ces deux derniers partent). Lacazette a dû se faire une place, et accepter de ne plus être le premier choix pour le porteur du ballon dans les situations offensives, comme il l’a raconté à L’Equipe.

« Cela rappelle surtout qu’à Lyon j’étais un peu l’homme phare. Ici, je ne le suis pas. Cela me rappelle, alors, qu’il faut que je travaille dur pour le devenir. A Lyon, on me cherchait en première intention, je recevais le ballon dès le premier ou le deuxième appel. Là, c’est différent », a-t-il exposé. « Il faut du temps pour convaincre. C’est toujours la même chose : il faut que je sois assez efficace pour forcer les autres à comprendre que je suis un élément important offensivement ». Avant donc de convaincre les supporters, l’ancien buteur lyonnais a dû séduire ses propres partenaires. Pas si simple...