Il y a eu des hauts mais aussi des bas, mais l’histoire d’amour entre Arsenal et Arsène Wenger dure encore. Le technicien alsacien en poste depuis 96 était en fin de contrat l’été dernier. Et alors que les critiques se faisaient de plus en plus nombreuses, il a finalement été prolongé par les pensionnaires de l’Emirates Stadium. Il est ainsi lié à Arsenal jusqu’en 2019. Si nul ne sait encore ce qu’il fera à l’issue de ce nouveau bail (prolonger ou partir), Wenger a indiqué à beIN Sports qu’un poste de sélectionneur lors du Mondial 2022 au Qatar pourrait l’intéresser.

« Peut-être que je le ferai à un moment donné. Mais pour le moment, je veux être impliqué tous les jours dans la vie d’un club, parce que c’est le test ultime. Quatre ou cinq semaines (à la Coupe du Monde) est une expérience différente. C’est plus concentré. Mais je crois que je n’aurai pas toujours la force physique pour gérer une équipe quotidiennement, alors peut-être que je deviendrai sélectionneur (...) Je n’ai encore rien décidé. C’est juste un fait que ma vie est directement connectée au football. Ce sera bien sûr lié à mon état physique mais jusqu’à la fin de ma vie, je serai dans le football ».