Le 25 avril prochain, l’AS Saint-Étienne ira défier le Paris Saint-Germain au Stade de France en finale de la Coupe de France, un remake de l’édition 1982, remportée aux tirs au but par les Parisiens. Les Verts, qui n’avaient plus atteint ce stade de la compétition depuis 38 ans, auront alors l’opportunité de sauver un exercice 2019-2020 bien loin des attentes du début de saison. La formation dirigée par Claude Puel pointe en effet à la 16e place de Ligue 1 avec seulement 2 longueurs d’avance sur le barragiste, Nîmes.

Héros de la demi-finale avec le but de la qualification inscrit dans les tout derniers instants de la rencontre face à Rennes (2-1), Ryad Boudebouz (30 ans) s’est confié sur la fin de saison qui attend l’ASSE : « si les Verts peuvent descendre ? Je ne peux l’imaginer. J’ai joué beaucoup de fois le maintien, à Sochaux, à Bastia et lors de ma première année à Montpellier. Je ne suis jamais descendu. Saint-Étienne est un club historique de Ligue1 et il doit y rester. Pour y parvenir, on doit tous rester solidaires, nous, joueurs, comme les supporters », a lâché le milieu offensif algérien dans les colonnes de L’Equipe. Saint-Étienne reçoit Bordeaux, dimanche (15h) dans le cadre de la 28e journée de Ligue 1 pour tenter de se donner un peu d’air sur la zone de relégation.