Hier, France Bleu Saint-Étienne a révélé une information selon laquelle Julien Sablé, nommé à la tête des Verts, n’aurait pas les diplômes requis pour entraîner. C’est Pierre Repellini, ancien joueur des verts de 1970 à 1980, et aujourd’hui trésorier du syndicat des entraîneurs (UNECATEF) qui a annoncé cela sur les ondes de la radio locale. « Il n’a pas le diplôme ! Vous ne pouvez plus maintenant avoir des prêtes-noms. Ce n’est plus possible. Vous ne pouvez plus avoir d’entraîneur sur le banc de touche qui n’a pas le BEPF. Est-ce que le président de l’ASSE a pesé ce truc-là ? Sinon il les fout dans la m... ».

L’ASSE devrait ainsi payer des amende de 25 000 € par match. Mais les Verts étaient au courant comme l’a précisé France Bleu aujourd’hui. De passage devant les médias ce mercredi à l’Étrat, Julien Sablé a tenu à mettre les choses au clair sur ce sujet. « Tous les entraîneurs, dans ma situation, aurait accepté le défi et cette opportunité. Depuis que j’ai arrêté ma carrière de joueur, il y 4 ans, je passe des diplômes (...) Je déplore que ce soit la personne qui m’ait lancé dans le foot (Repellini) qui soit à l’origine de cette pseudo-polémique (des diplômes). Il aurait pu m’appeler. Je ne suis pas contre les diplômes. J’ai une pensée pour les coachs au chômage ».