Depuis quelques jours, Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud s’écharpent par médias interposés afin de régler leur compte sur une éventuelle fin de championnat et les solutions pour décider des Européens, des champions et des relégués. Nathalie Boy de la Tour, qui a réuni ce mardi le conseil d’administration de la LFP, et a calmé le jeu.

« Je pense qu’il y a eu un petit énervement lié à l’angoisse de la situation. Les esprits se sont calmés et on a besoin d’esprits calmes. Le confinement ne nous y aide pas. Si on ne prend pas garde à se contrôler, ça peut devenir compliqué. Là c’était apaisé et constructif y allant de ses propositions et efforts à faire », a annoncé la présidente de la LFP.