Comme un Classique n’arrive jamais sans quelques heurts, voici le rapport qu’a fait La Provence ce lundi : jets de projectiles, caillassages de voitures immatriculées en région parisienne, trois gendarmes légèrement blessés, le reste occupé à charger les fauteurs de trouble avec gaz lacrymogènes et canons à eaux. Ces incidents sont intervenus à Marseille deux heures avant le coup d’envoi de la rencontre, entre la Place Castellane et le rond-point du Prado.

Seize interpellations ont eu lieu au total. Un peu plus tôt dans la journée, des casseurs avaient provoqué des perturbations dans les lignes de bus. Yves Moraine, le maire du 6e et 8e arrondissement de Marseille, a appelé la justice à « mettre les nuisibles hors jeu. »