En pleine campagne pour le Ballon d’Or, le Français de l’Atlético de Madrid, Antoine Griezmann, s’est fait recadrer par le capitaine du Real Madrid, Sergio Ramos hier. En conférence de presse, ce dernier l’a accusé de manquer d’humilité, lui rappelant que d’illustres joueurs, comme Raul, Totti, Buffon, ou encore Xavi, qui ont tout gagné, n’ont jamais reçu ce trophée individuel.

Après la victoire des Colchoneros à Monaco hier (2-1), le coéquipier de Griezmann, Lucas Hernandez, a pris sa défense au micro de RMC Sport. « Peut- être que Ramos n’a pas aimé ce qu’Antoine a dit, mais on sait que 90 % des gens pensent qu’Antoine est au niveau de Cristiano et de Messi. Ramos doit défendre ses intérêts. Il est dans l’équipe rivale, c’est normal qu’il défende sa table et nous la nôtre. » Le prochain derby, qui a lieu dans dix jours au stade Santiago Bernabéu, s’annonce bouillant.