Interrogé sur la possibilité de jouer en Chine, comme l’a fait avant lui son ancien coéquipier Seydou Keita, le latéral droit du FC Barcelone, Dani Alves, s’est fendu d’une réponse étonnante. S’il se sent bien en Catalogne, le Brésilien (29 ans) ne ferme pas la porte à un futur dans l’Empire du Milieu.

« Je suis allé là-bas (en Chine, NDLR), le pays m’a enchanté. Il a beaucoup progressé, et le temps joue pour eux », déclare-t-il dans des propos relayé par le Mundo Deportivo. « Y jouer ? Dans la vie, on ne peut jamais dire jamais. Je suis bien ici, j’ai envie de continuer, mais je ne peux rien écarter. Les portes, il faut toujours les laisser ouvertes », a-t-il conclu.